France

Le Pacs a dix ans

Temps de lecture : 2 min

C'était il y a dix ans: le pacs voyait le jour, porté par Jacques Bravo, qui avait inventé dans sa mairie «une courte cérémonie pour faire partager la joie du consentement», explique La Croix. Aujourd'hui le nombre de pacs se rapproche presque de celui des mariages: en 2008, 267 000 se sont mariés et 144 716 pacsés. Dans certains départements, une union sur trois se fait sous la forme d'un pacs.

Au début, ce type de cérémonie était plutôt l'apanage des couples homosexuels, mais cette tendance a été renversée: si à l'origine 42% des pacs étaient conclus entre personnes du même sexe, en 2008 95% des contrats passés étaient entre couples hétérosexuels.http://www.la-croix.com/img/la-croix/commun/pix_trans.gif

En 2005, le pacs a gagné le même status fiscal que le mariage, ce qui a contribué largement a sa récente popularité. En revanche, il reste un bon nombre de différences entre ces deux types d'union: en matière de patrimoine, un couple qui se pacse est soumis à la séparation des biens, et c'est donc au couple de changer le contrat s'il le souhaite. Les mariés, de leur côté, partent de la communauté des biens.

La différence majeure reste celle qui concerne les enfants: le pacs ne permet pas l'adoption et le principe de présomption de paternité n'existe pas pour un couple hétérosexuel pacsé. De plus, en cas de décès, le régime du mariage est plus avantageux, car le survivant hérite automatiquement des biens, sans payer les droits de succession. Depuis 2007, cette exonération est donnée aux couples pacsés mais seulement s'ils ont rédigés un testament.

Si la droite était au départ très opposée au pacs, Nicolas Sarkozy a désormais épousé cette cause.

[Lire l'article complet sur la Croix.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Flickr/Dragonflaitri

Slate.fr

Newsletters

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Non, je ne crois pas que le voile soit compatible avec le féminisme

Prétendre que le voile islamique est compatible avec le féminisme est pour le moins hasardeux. Comment un marqueur religieux établissant une différence entre les sexes pourrait-il porter des idées d'émancipation, de liberté et d'égalité?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

Est-on libre d’écrire ce qu’on veut dans une tribune de stade?

La banderole est l'un des moyens d'expression privilégiés des supporters. Il arrive pourtant qu'elle soit interdite de match, comme à Toulouse, fin février.

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

La France continue à vivre au-dessus de ses moyens

Prudence... et action rapide. Selon Pierre-Yves Cossé, commissaire au Plan de 1988 en 1992, l'embellie apparente de certains indicateurs économiques ne signifie absolument pas une prochaine sortie de crise.

Newsletters