Partager cet article

Les détournements de Tintin plairont-ils aux éditions Moulinsart ?

Un détournement d'une case de la bande dessinée Tintin après les attentats survenus à Bruxelles, le 22 mars 2016 | vladdo via Instagram

Un détournement d'une case de la bande dessinée Tintin après les attentats survenus à Bruxelles, le 22 mars 2016 | vladdo via Instagram

La maison éditrice de Tintin, réputée pour ses réflexes procéduriers, va se retrouver bien embêtée face aux nombreux détournements de la bande dessinée «Tintin» qui rendent hommage aux Belges après les attentats de Bruxelles.

Tintin et Milou pleurent. Dupond et Dupont mènent l'enquête contre les terroristes... Quelques heures seulement après les attaques terroristes contre l'aéroport international de Zaventem et une station de métro de Bruxelles, mardi 22 mars 2016, de nombreux dessinateurs et simples internautes ont choisi de rendre hommage aux victimes et d'afficher leur soutien et solidarité aux Belges en détournant l'image du héros imaginé par Hergé: Tintin.

 

Une photo publiée par ELLE España (@elle_spain) le

 

 

Une photo publiée par Vladdo FF (@vladdo) le

 

Alors que, de Twitter à Instagram, les hommages mettant en scène Tintin et ses compagnons de route se multiplient, comment les éditions Moulinsart –gérées par Nick Rodwell, l'époux de la veuve d'Hergé– vont-elles réagir? Les dessinateurs, amateurs comme professionnels, doivent-ils s'attendre à des remontrances de la part de Moulinsart qui défend les droits de la bande dessinée? Devront-ils retirer leurs dessins comme d'autres ont été contraints de la faire auparavant?

Pour l'heure, les éditions Moulinsart n'ont pas réagi, mais comme les événements passés l'ont déjà prouvé, la société ne s'est jamais montrée très encline à céder la moindre part de son exploitation commerciale des albums de Tintin. Quitte à poursuivre tous ceux qui oseraient reproduire ou détourner la moindre case issue de l'un des albums de la bande dessinée. 

Alors, sur Twitter, on s'interroge (ici, , ou encore ):

Ces dernières années, lorsqu'il a été question de poursuivre des fans de Tintin ayant pris la liberté de détourner pour s'amuser des cases de la bande dessinée, les éditions Moulinsart ont obtenu gain de cause à plusieurs reprises. En mars 2014, le Tumblr «Le Petit XXIe», qui associait l'actualité et des titres de presse à des cases issues des albums de la bande dessinée, a vu ses détournements retirés de la plateforme d'hébergement

Leur compte Twitter était depuis resté en ligne, mais moins actif. Ce mardi 22 mars, au matin des attentats qui ont frappé la capitale belge, les auteurs du blog y ont posté un nouveau détournement. 

En février 2016, c'est un autre «tintinophile» qui avait fait les frais de la société Moulinsart. Un Faux Graphiste (c'est son pseudo, ou Gil), un étudiant en lettres et langues à Bruxelles a été contraint d'arrêter ses détournements publiés sur une page Facebook de près de 30.000 fans. Gil y reprenait des cases de la bande dessinée et adaptait les dialogues. Ce qui, au regard de la loi, ne constitue pas une parodie, mais une reproduction non autorisée.

Après avoir été convoqué, le 26 janvier 2016, dans les bureaux de la société Moulinsart à Bruxelles, Gil écrivait sur sa page Facebook les mots suivants:

«Mes détournements de Tintin n'ont jamais généré aucun profit, on s'est juste bien marré pendant un an, (....) Moulinsart veut que je les supprime de la page, et n'ayant aucune ressource financière, je ne compte pas m'engager dans une bataille juridique, sans doute perdue d'avance. Ils seront supprimés dans le courant de la semaine, et ça me fait mal au cœur…»

En ce dramatique mardi 22 mars, à l'humour et à l'ironie de ces détournements sont venus s'ajouter l'expression d'une fraternité et de sincères hommages. Et, de tout ça, nul ne sait vraiment ce que les éditions Moulinsart comptent en faire.

 

Une photo publiée par Joann Sfar (@joannsfar) le

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte