Ne vous laissez pas piéger par ces vidéos qui circulent

Capture d'écran de la chaîne i-Télé.

Capture d'écran de la chaîne i-Télé.

De vieilles images de Moscou et de Minsk ont été reprises par plusieurs sites d'information et sur les réseaux sociaux.

Mardi 22 mars, en début de matinée, deux explosions ont retenti dans l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, dans l’est de Bruxelles. Une explosion s'est également produite dans un métro de la capitale. Pour l’instant, le premier bilan officiel fait état d’au moins vingt-et-un morts et 35 blessés, et le parquet belge a confirmé qu’il s’agit d’une attaque suicide.

Très rapidement, des images de l’aéroport ont commencé à être postées sur internet, souvent filmées par des témoins directs des explosions.


 

Mais plusieurs médias ont également relayé des vidéos a priori issues de caméras de l’aéroport de Bruxelles. I-Télé et Sud-Ouest ont par exemple diffusé ces images.

D’autres sites comme le Daily Mail, La Libre (site belge) et 20Minutes.ch ont également partagé ces images, mais ces deux derniers ont depuis enlevé ces vidéos. Le site Dh.be les a même diffusées sur son compte Dailymotion dans les minutes qui ont suivi les attaques, cumulant plus de 50.000 vues.

Sur YouTube, d’autres vidéos ont été mises en ligne par des comptes anonymes ou pseudo-informatifs, montrant les mêmes images et affirmant qu’il s’agit de celles de l’attaque du 22 mars. Un timecode a même été ajouté pour montrer la date.


Seulement voilà, comme l’ont signalé plusieurs internautes, ces images ne montrent pas les explosions de Bruxelles-Zaventem, mais celles de l’attentat de l’aéroport de Domodedovo de Moscou en 2011.


D’autres images, toujours datées du 24 janvier 2011, ont été reprises sur les réseaux sociaux pour illustrer les explosions de Bruxelles. Plusieurs personnes ont néanmoins très vite expliqué l'origine véritable des images.


Ce jour-là, 37 personnes avaient été tuées et 173 personnes ont été blessées. L’auteur de l’attentat suicide était un jeune homme de 20 ans originaire du nord Caucase. L’émirat du Caucase, organisation terroriste islamiste, avait alors revendiqué l’attaque. 

Quelques minutes plus tard, l'explosion dans le métro de Malenbeek a également entraîné de fausses images similaires. Comme l'a souligné un journaliste de France info, des images de l'attentat de Minsk du 11 avril 2011 ont été reprises sur les réseaux sociaux.

 

Partager cet article