Partager cet article

Tim Cook, Barack Obama et Vladimir Poutine: les sept liens capitaux du 22 mars

Le PDG d'Apple Tim Cook lors d'une conférence de présentation à Cupertino en Californie le 21 mars 2016 | JUSTIN SULLIVAN / AFP

Le PDG d'Apple Tim Cook lors d'une conférence de présentation à Cupertino en Californie le 21 mars 2016 | JUSTIN SULLIVAN / AFP

Sept articles pour bien commencer la journée.

Orgueil (une personnalité qui fait l'actu). Evénement rare, le PDG d'Apple a tenu des propos politiques lors d'une conférence de présentation des nouveautés de la marque ce 21 mars. En trois phrases, Tim Cook a en effet réaffirmé sa volonté de résister au FBI (qui veut qu'Apple débloque l'iPhone d'un suspect de la tuerie de San Bernardino). «Nous devons décider, en tant que nation, quel degré de pouvoir le gouvernement devrait avoir sur nos données et notre vie privée», a-t-il lancé au tout début de son intervention. Le FBI a répondu plus tard dans la soirée en expliquant qu'ils avaient trouvé un autre moyen d'y accéder. (Pour le reste des annonces, le nouvel iPhone SE est un iPhone 5S qui a les capacités d'un iPhone 6: le meilleur résumé de la conférence est signé Buzzfeed).

Avarice (nouvelles du front économique). La visite du président Barack Obama a beau être historique (la première pour un chef d'État américain depuis 1928), l'embargo qui pèse sur Cuba depuis 1962 est toujours en vigueur. Le président Raul Castro estime que les relations ne pourront pas revenir à la normale tant qu'il ne sera pas levé et tant que la prison de Guantanamo sera encore en place au sud-est de l'île.

Colère (nouvelles guerres). 168 Français sont morts en Syrie et en Irak après être partis faire le djihad. Pourquoi sont-ils partis? Comment en sont-ils arrivés là? Le plus jeune djihadiste français avait treize ans, le plus âgé quarante. Libération apporte un nouvel éclairage sur le parcours et l'histoire de soixante-huit d'entre eux. Ces hommes ne sont par exemple pas tous membres du groupe Etat islamique: sur les soixante-huit cas étudiés, cinquante-trois ont prêté allégeance à Daech, tandis que le reste s’est rallié au Front al-Nusra (affilié à Al-Qaïda) ou à d’autres groupes djihadistes de la région.

Envie (les luttes pour le pouvoir). Imaginons la Russie après Vladimir Poutine. C'est ce pour quoi des intellectuels du monde entier se sont réunis à l'invitation du champion d'échecs Garry Kasparov à Vilnius en Lituanie. Pour Lilia Shevtsova, politologue, la Russie est à à la fois «un empire glacé en décomposition et une station essence», rapporte la New York Review of Books. Beaucoup d'intellectuels russes parlent de «régime hybride» –entre dictature et démocratie– pour qualifier le pouvoir en place, espérant que la démocratie prendra le pas sur la dictature.

Luxure (l'article sexualité du jour). La prostitution est-elle un métier comme un autre? Le New York Magazine est allé demander à des prostituées ce qu'elles en pensent«Je me vois très bien faire ça le reste de ma vie», explique Lane, l'une d'entre elles. Lane est escort girl et envisage de devenir avocate pour défendre les droits d'autres prostituées.

Paresse (un long article résumé très rapidement). Qui est le plus puissant: Uber qui ne possède rien ou les conducteurs qui possèdent leurs voitures? Les libraires qui ont les livres ou Amazon qui les vend? La réponse –Uber et Amazon– permet au philosophe italien Luciano Floridi, enseignant à Oxford en Angleterre, d'expliquer à Aeon pourquoi nous devrions prendre le temps de réfléchir à toutes les données que nous abandonnons en échange de services et à comment nous devrions légiférer sur la question.

Gourmandise (un petit plaisir pour finir). Pâques approche et nous allons très prochainement manger beaucoup de chocolat. Si vous souhaitez vous maîtriser le jour venu, regardez cette vidéo: on y voit un internaute essayer de verser de l'aluminium fondu sur un lapin en chocolat. Le lapin résiste anormalement bien. Ce qui pourrait faire réfléchir certains sur ce qu'ils ingèrent le 28 mars prochain.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte