Partager cet article

VIDÉO. Ce robot court vraiment comme un humain

Des chercheurs de Georgia Tech ont mis en ligne la vidéo très inquiétante d’un robot en train de copier les mouvements de course de l’homme.

Quand on évoque les robots humanoïdes, et surtout leur façon de se mouvoir, difficile de se retenir de sourire. En effet, les progrès actuels sont quelque peu limités en matière de motricité et d’autonomie. Et, bien souvent, les vidéos de démonstration des innovations dans le domaine finissent en gifs.

 

Mais, aujourd’hui, pas question de rire. Peut-être est-il même temps de s’inquiéter. Le laboratoire Advanced Mechanical Bipedal Experimental Robotics (AMBER) de Georgia Tech a publié sur YouTube une vidéo assez flippante (en tête d’article) d’un robot constitué de deux jambes en train de courir sur un tapis roulant.

Comme l’explique le site Endgadget, les «robots à deux jambes ne sont pas nouveaux, mais on est plus habitués à les voir marcher, pas courir dans un laboratoire». Durus-2D n’est pourtant pas le robot bipède le plus rapide au monde (MABEL faisait plus vite en 2011) mais c’est la première fois qu’une démarche robotique est aussi fluide et semble aussi naturelle. Pas étonnant: le laboratoire AMBER, comme le souligne Engadget, «se concentre depuis longtemps sur la marche robotique inspirée de l’homme». En analysant notre façon de marcher, les scientifiques ont réussi à ce que Durus-2D nous copie, qu’il s’agisse de nos défauts de déplacement ou de ses avantages.

Prototypes

Un nouveau pas vers le soulèvement des machines? Pas forcément. Tout d’abord parce que les travaux d’AMBER visent avant tout les prothèses pour les personnes handicapées. Et ensuite parce que ce type de robot humanoïde, dont le développement coûte très cher, commence à décourager les entreprises qui les financent. Google, qui adore pourtant se lancer dans des projets fous, a annoncé le 17 mars vouloir vendre sa firme Boston Dynamics, qui avait fait parler d’elle fin février avec des nouveaux prototypes très impressionnants et effrayants à la fois.


Le Guardian explique ainsi sur son site que, en plus des conflits de direction avec Google, les retours sur cette vidéo de prototypes ont été globalement négatifs:

«Il y a une certaine excitation au sein de la presse tech, a ainsi expliqué un représentant de Google X, à qui appartient Boston Dynamics. Mais nous avons aussi commencé à voir des commentaires négatifs sur le fait que ces robots sont terrifiants, prêts à prendre le travail des humains… Nous n’allons pas commenter cette vidéo parce qu’il n’y a pas grand-chose à ajouter et nous ne voulons pas répondre à toutes les questions posées.»

Aussi terrifiants soient-ils, il n’y a peut-être pas de raison de s’inquiéter, tant les constructeurs de ces machines commencent eux-mêmes à faire marche arrière.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte