Partager cet article

Aux Etats-Unis, le Monde de Nemo vient de sortir en langue navajo

Image tirée du film «Le Monde de Nemo» (Disney).

Image tirée du film «Le Monde de Nemo» (Disney).

La version navajo du film d'animation Le Monde de Nemo est sortie le 18 mars dans quelques salles de cinéma en Arizona, en Utah et au Nouveau Mexique, rapporte CNN. Après La Guerre des Etoiles, qui a été traduit en navajo en 2013, il ne s'agit que du deuxième film à avoir été doublé dans cette langue amérindienne parlée par environ 150.000 personnes dans le Sud Ouest des Etats-Unis.

Ce doublage rare a été financé par les studios Walt Disney, et fait partie d'une initiative du Navajo Nation Museum pour encourager les jeunes à apprendre la langue.

«Hier soir, c'était la première du film de Pixar Le Monde de Nemo en langue navajo, avec des doubleurs navajo!»

La nation navajo est la plus grande tribu amérindienne des Etats-Unis, avec environ 300.000 membres, dont plus de la moitié parlent la langue. Les territoires navajo ont été acquis en 1848 par les Etats-Unis suite à la guerre avec la Mexique, et les écoles religieuses implantées par les Américains punissaient les enfants qui continuaient de parler leur langue. A partir de la fin des années 1960, des programmes bilingues ont été mis en place et l'utilisation du navajo a été revitalisée.

En 2013, le doublage de La Guerre des Etoiles avait eu un grand succès, et le directeur du Navajo Nation Museum a voulu faire traduire un film pour enfants, car la jeune génération parle moins bien le navajo que leurs parents.

Comme le rapporte le Wall Street Journal, les deux linguistes chargés de traduire le film ont dû faire preuve d'imagination dans la mesure où certains mots du monde marin n'existent pas en navajo, une langue parlée par un peuple vivant loin de l'océan.

Le mot «anémone de mer» a donc été traduit par l'expression «un lieu plein de plantes», et pour le doublage de La Guerre des Etoiles, le mot «robot», inexistant en navajo, est devenu «métal vivant».

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte