Partager cet article

«Croyez-le ou pas, il y a deux blessés, dont Salah Abdeslam»

Des policiers bloquent une route à Molenbeek, le 18 mars 2016 | DIRK WAEM / BELGA / AFP

Des policiers bloquent une route à Molenbeek, le 18 mars 2016 | DIRK WAEM / BELGA / AFP

Récit d'une heure de flottement dans les médias et sur Twitter après les premières annonces autour de l'arrestation d'un des suspects des attentats de Paris.

Soupçonné d'être impliqué dans les attentats commis le 13 novembre en région parisienne, Salah Abdeslam a donc été arrêté, ce vendredi 18 mars, à Molenbeek, une commune de Bruxelles, en Belgique. Peu avant 18 heures, l'AFP a confirmé d'un «flash», procédure très rare, une information qui tournait déjà depuis près de 45 minutes dans différents médias.

Abdeslam est suspecté d'avoir activement participé –en convoyant trois kamikazes au Stade de France, voire en planifiant une attaque qui n'a finalement pas eu lieu dans le XVIIIe arrondissement– aux tueries qui ont coûté la vie à 130 personnes.

Le 15 mars, la police belge était allée perquisitionner un appartement à Forest, toujours en Belgique. Une personne avait été tuée au cours de cette opération et on a appris, vendredi après-midi, qu'une empreinte digitale de Salah Abdeslam avait été retrouvée sur un verre.

Un peu avant 17 heures, ce 18 mars, les médias belges ont commencé à rapporter qu'une intervention était en cours à Molenbeek. Une heure plus tard, l'AFP confirmait donc, grâce à des sources policières, l'arrestation du terroriste, alors que l'opération ne semblait pas complètement terminée. Récit d'une heure de flottement dans les rédactions et sur les réseaux sociaux.

14h56: Une journaliste de MetroNews fait une blague.

Voici ce qu'elle a posté un peu moins de trois heures plus tard:

16h46: Des journalistes et médias belges commencent à évoquer une opération en cours à Molenbeek liée à Salah Abdeslam, notamment un journaliste de la chaîne de télévision VTM.

16h46

16h47

16h47

16h48

16h48: La Libre Belgique suit en direct les évènements en cours.

Un live qui aura parfois un peu dérapé dans la formulation des réponses, avec ce déjà légendaire «croyez-le ou pas»:

16h50

16h51

16h53

16h54

17h01: la nouvelle de l'opération a atteint le sommet européen de Bruxelles.

17h08

17h16

17h19

17h22

17h28

17h37

17h41 Les médias belges confirment l'arrestation de Salah Abdeslam, les uns après les autres. La France suivra dans la foulée...

17h42

17h43 ... mais François Hollande ne confirme pas encore l'information.

17h44

17h47

17h48

17h49

17h49

17h53

17h54

17h54

17h59

18h02: «Nous l'avons», tweete Theo Francken, secrétaire d'État belge à l'Asile et à la Migration. Avant de supprimer son message.

18h27

18h27

Dans son live, Le Monde refuse encore d'affirmer que Salah Abdeslam a bien été arrêté:

«Nous avons bien eu la confirmation de l'arrestation d'un homme, blessé à la jambe, qui ressemble fortement à Salah Abdeslam et qui s'est présenté comme tel lors de son interpellation. Mais nous attendons le relevé d'empreintes pour savoir s'il s'agit en effet du suspect clé des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis.»

18h42: Nicolas Chapuis, journaliste politique au Monde, indique que l'opération policière n'est pas encore terminée.

19h09: Les opérations ne semblent pas finies.

19h09: Le Monde confirme également que l'homme arrêté est bien Salah Abdeslam sur la base de ses empreintes digitales.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte