Partager cet article

Voilà les dix risques qui menacent le monde actuel

Le candidat à l’investiture républicaine Donald Trump s'adresse à ses soutiens le 14 mars à Hickory, en Caroline du Nord |  Sean Rayford/Getty Images/AFP

Le candidat à l’investiture républicaine Donald Trump s'adresse à ses soutiens le 14 mars à Hickory, en Caroline du Nord | Sean Rayford/Getty Images/AFP

The Economist a établit une liste des dix menaces qui guettent la fragile stabilité mondiale actuelle.

The Economist a publié mercredi 16 mars 2016 la liste des dix événements les plus dangereux pour la planète. Ce classement du magazine britannique est basé sur les prévisions de son institut de prévision The Economist Intelligence Unit. Le risque de chaque situation est évalué en fonction de sa probabilité et de son impact.

La menace considérée comme la plus importante est une forte baisse économique de la Chine, avec la note maximale de vingt. Un tel événement pourrait «stimuler l’actuelle baisse des prix globale». Le magazine explique que cette perspective touchera plusieurs parties du monde, notamment l’Amérique latine, le Moyen-Orient et l’Afrique subsaharienne. Mais, les constructeurs et distributeurs occidentaux étant «de plus en plus dépendants» du marché chinois, l’Union européenne et les États-Unis ne seraient pas épargnés.

Danger Trump

L’Union européenne n’est pas seulement menacée par la baisse économique chinoise: elle figure sur la liste à plusieurs reprises. La possibilité d’une sortie de la Grèce de la Zone euro suivie d’une dissolution de l’UE, est considérée comme «assez probable». Une implosion de l’UE, soumise «aux pressions extérieures», est également vue comme possible. 

Enfin, bien que perçu comme peu probable, un Brexit –soit la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE– aurait des «répercussions négatives sur le Royaume-Uni» et sur l’UE elle-même, le pays étant l’une des seules «économies qui a une croissance relativement rapide» de l’Union. The Economist souligne qu’un Brexit serait suivi d’une «instabilité monétaire», surtout en Occident.

Mais les tendances économiques ne sont pas les seules à figurer dans la liste de ces dix risques mondiaux. Pour la première fois, on y trouve un candidat à la présidentielle, note Politico. À la sixième place, avec un risque estimé à douze sur vingt, on lit: «Donald Trump vainqueur de l’élection américaine.» The Economist explique que sa victoire pourrait «rapidement entraîner une guerre commerciale», du fait de son «hostilité» au libre-échange et de «l’aliénation du Mexique et de la Chine» que le candidat à l’investiture républicaine souhaite instaurer. Sont également mis en avant ses propos sur l’interdiction d’entrée des musulmans aux États-Unis et ses opinions sur l’engagement militaire au Moyen-Orient. Ce positionnement «serait un puissant outil de recrutement» pour les terroristes, estime The Economist.

Les autres risques mentionnés sont entre autres la chute d’investissements dans le secteur pétrolier et la hausse du terrorisme, qui déstabiliserait l’économie globale. Le prélude d’une nouvelle Guerre froide en raison des actions de la Russie en Ukraine et en Syrie et la volatilité monétaire qui mène à une crise de la dette sont également listés.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte