France

Non-lieu requis pour les policiers de Villiers-le-Bel

Slate.fr, mis à jour le 12.10.2009 à 15 h 36

Voiture de police, colargol87, Flickr, CC

Voiture de police, colargol87, Flickr, CC

Deux ans après les émeutes de Villiers-le-Bel, les policiers dont le véhicule avait heurté et tué deux jeunes pourraient être mis hors de cause. Selon RTL, la juge d'instruction de l'affaire devrait suivre l'avis de la procureure de Pontoise, qui avait pris mi-septembre un réquisitoire de non lieu. Le cabinet de Jean-Pierre Mignard, avocat des deux adolescents, a confirmé cette nouvelle en fin de matinée, selon Le Monde.

Selon la juge chargée de l'enquête, les deux jeunes victimes étaient en tort: ils ne portaient pas de casque, conduisaient un véhicule non-homologué et roulaient à une vitesse excessive (66 km/h). Une expertise avait prouvé que les policiers, qui roulaient sans gyrophare, étaient également en excès de vitesse à 64 km/h, alors qu'ils avaient déclaré avoir roulé à 50 km/h.

Les avocats des deux jeunes, Mohsin et Lakamy, entendent contester le réquisitoire devant la Cour d'appel de Versailles, rapporte Le Figaro.

Plusieurs dizaines de policiers avaient été blessés, dont certains par des coups de feu, lors des émeutes qui avaient suivi l'accident, et des bâtiments publics avaient été incendiés. Un millier de policiers étaient ensuite intervenus le 18 février 2008 pour tenter d'arrêter les agresseurs.

[Lire l'article complet sur lefigaro.fr]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Voiture de police, colargol87, Flickr, CC

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte