Santé / Sciences

Sans danger la cigarette électronique? Pas quand elle explose!

Temps de lecture : 2 min

Beaucoup soutiennent que les cigarettes électroniques sont meilleures pour la santé, mais mal manipulées, attention danger.

Les cigarettes électroniques explosent régulièrement.  | Ecig Click via Flickr CC License by Creative Commons 2.0

Considéré comme une alternative plus saine à la cigarette traditionnelle, son homologue électronique n'est pas exempt de danger. Ces dernières années, on a assisté à plusieurs dizaines de cas d’explosion, causant parfois d'importants dommages physiques aux personnes concernées. Car l'inconvénient des cigarettes électroniques, c'est qu'on les porte près de son visage ou dans sa poche, rappelle Quartz.

Généralement, la cause de ce dysfonctionnement est la batterie qui est mal utilisée, explique Wired. Les cigarettes électroniques fonctionnent pour la plupart avec une batterie au lithium-ion qui, soumise à des températures extrêmes, peut être endommagée. Un seul court-circuit peut mener la batterie à surchauffer, s’enflammer et exploser.

Venkat Viswanathan, professeur en ingénierie mécanique à la Carnegie Mellon University, explique à Wired qu’il ne faut pas manipuler ce type de batterie en dehors d’une «fourchette de sécurité», comprise entre 10°C et 46°C.

Le risque de dysfonctionnement est amplifié dans les batteries bon marché, «qui n’ont pas le luxe d’utiliser des systèmes très sophistiqués», affirme Viswanathan. Ce dernier note également la présence de dendrites qui se développent à l’intérieur des batteries, détaillée dans ce rapport du Karlsruher Institut für Technologie.

Ces dendrites sont des «microscopiques fibres de lithium» qui se forment au cours du cycle de chargement et déchargement de la batterie, explique le Berkeley Lab. Hautement inflammables, elles sont «équivalentes de l’essence», selon Venkat Viswanathan, et peuvent mener à l’explosion de l’appareil.

Problème industriel

Pour Quartz, si ces explosions ont bien une origine technologique, il faut aussi prendre en compte la dimension industrielle. «L’Occident n’arrive pas à suivre le très efficace et très fragmenté écosystème industriel chinois, et le gouvernement chinois n’a pas de contrôle exécutoire sur le tout», écrit Josh Horwitz.

90% des cigarettes électroniques du monde sont fabriquées en Chine, à Shenzhen, le centre manufacturier plus important du pays. Contrôler les pièces qui sortent de chacune des usines est difficile et cher. «Beaucoup ne peuvent pas ou ne veulent pas vérifier la sûreté des standards de sécurité», explique un représentant de la Faroway Group, un groupe de fond de placement basé à Shenzhen, à Quartz. Ces pièces détachées sont ensuite exportées vers l’étranger, où elles sont commercialisées.

Customisation dangereuse

Le risque, c’est d’assembler des pièces qui ne sont pas faites pour aller ensemble. Y compris au moment de recharger la batterie. En 2014, une serveuse avait été touchée par l'explosion d'une cigarette électronique dans un bar à Richmond (Angleterre). La batterie avait été chargée avec un appareil utilisé généralement pour un iPad. La première avait une limite de 420 milliampères. Le chargeur Apple en fournissait cinq fois plus.

«La batterie d’une cigarette électronique est comme n’importe qu’elle autre batterie», expliquait Philip Drögemüller à Express.de. Le porte-parole de l’association Verband des eZigarettenhandels [Interdiction de l’utilisation de la cigarette électronique] estimait que les accidents surviennent «soit pour une mauvaise utilisation, soit pour un défaut de production, ou parce que les utilisateurs veulent réparer eux-mêmes leur cigarette.»

L’augmentation de fausses cigarettes électroniques, que vous pouvez trouver facilement à bas prix, est également un danger. De mauvaise qualité, elles sont souvent démontées et customisées par les utilisateurs, comme le montre cette vidéo de Mashable.

Slate.fr

Newsletters

Google accusé de trahir des patients en prenant le contrôle d’une appli de santé

Google accusé de trahir des patients en prenant le contrôle d’une appli de santé

Tout ça à cause de Streams, une application utilisée par les médecins anglais.

«Le monde devient étrange quand on n'a plus envie»

«Le monde devient étrange quand on n'a plus envie»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Noémie, une jeune femme qui, depuis la fin de sa relation avec l'homme qu'elle aime, n'a plus envie de rien dans son existence actuelle.

Quelles sont les femmes les plus à risque de mourir en couches?

Quelles sont les femmes les plus à risque de mourir en couches?

Aux États-Unis, l'origine ethnique et l'état de santé général sont les deux premiers prédicteurs de morbidité maternelle grave.

Newsletters