Monde

Obama choisit le juge de l'attentat d'Oklahoma City pour la Cour suprême

Temps de lecture : 2 min

Merrick Garland, 63 ans, a été responsable du dossier de l'attentat le plus meurtrier aux États-Unis avant celui du 11-Septembre.

Barack Obama et Merrick Garland le 16 mars 2016 dans les jardins de la Maison Blanche | Nicholas Kamm / AFP
Barack Obama et Merrick Garland le 16 mars 2016 dans les jardins de la Maison Blanche | Nicholas Kamm / AFP

Après la mort du juge de la Cour suprême Antonin Scalia en février dernier, Barack Obama a annoncé son intention de proposer un candidat à son remplacement. Une décision politiquement importante à quelques mois de la fin de son mandat. Certains républicains voulaient que ce soit le prochain président –élu en novembre– qui choisisse.

Le président américain a annoncé ce 16 mars que ce sera Merrick Garland, 63 ans, qui prendra la place d'Antonin Scalia. The New York Times le décrit comme un juge «brillant», mais déjà un peu âgé pour pour prétendre à ce poste –Antonin Scalia avait 79 ans. Il est le chef de la Cour d'appel de Washington, c'est lui qui s'est notamment chargé d'une des affaires les plus importantes de l'histoire des États-Unis: l'attentat d'Oklahoma City, attentat considéré comme le plus important avant celui du 11-Septembre. Survenu en avril 1995, il a fait 168 morts et plus de 600 blessés.

L'attentat d'Oklahoma City a véritablement changé sa carrière. Il a coordonné la réponse du ministère de la Justice, construisant le dossier contre les responsables et supervisant l'accusation. Il s'est rendu sur les lieux alors que les corps n'avaient pas encore été évacués, observant avec précision tous les détails sur place pour préparer l'accusation. Le ministère de la Justice indique qu'il a absolument voulu y aller, l'exigeant presque. Plusieurs procureurs expliquent par ailleurs qu'il a travaillé d'arrache pied pour mener l'enquête depuis un bâtiment situé non loin des lieux de l'explosion, rencontrant les victimes, collaborant avec les forces de police, le FBI.

Proche du centre-droit

C'est une affaire criminelle d'une ampleur exceptionnelle aux Etats-Unis: NBC précise en 2006 que 28.000 témoignages ont alors été recueillis, 3,5 tonnes de preuves rassemblées et près d'un milliard d'informations réunies. Il a aussi fait en sorte qu'une personne soit spécifiquement en charge d'informer les victimes et leurs proches des évolutions du dossier.

Ses positions en termes de droit pénal le font alors apparaître comme un juge proche du centre-droit. Il ne s'est notamment pas opposé à la proposition de condamnation à mort pour les deux suspects de l'attentat, Timothy McVeigh et Terry Nichols. Le premier a été reconnu coupable et condamné à mort, le second est toujours en prison, condamné à perpétuité.

Il rejoindra donc, après confirmation du Sénat, les huit plus importants magistrats du pays à la Cour suprême –qui s'exprime régulièrement sur des grands sujets de société. Avec quatre juge conservateurs et quatre progressistes, il aura un poids non négligeable.

Slate.fr

Newsletters

Des anti-vaccins harcèlent les parents d'enfants morts de la grippe

Des anti-vaccins harcèlent les parents d'enfants morts de la grippe

Sur Facebook, les personnes qui militent contre les vaccins accusent ces parents d'avoir eux-mêmes tué leurs enfants ou disent que ce sont les vaccins qui les ont tués.

Tués, capturés ou revenants, où en sont les djihadistes français partis en Syrie?

Tués, capturés ou revenants, où en sont les djihadistes français partis en Syrie?

Alors que le groupe État islamique est sur le point d'être rayé de la carte en Syrie, le sort des djihadistes français ayant rallié le «califat» concentre les attentions.

«Salis», le sel d'Australie vu du ciel

«Salis», le sel d'Australie vu du ciel

«Le paysage australien est ancien, unique, dur et stérile», explique la photographe Leah Kennedy. Depuis Perth, elle a survolé une longue chaîne de rivières et de lacs salés de la région de Wongan Hills jusqu'au Lake Moore, situé à...

Newsletters