Tech & internet / Économie / Monde

Le paiement par selfie peut bien être le futur des achats en ligne

Temps de lecture : 2 min

Mastercard, Alibaba, Amazon et d’autres marques projettent la mise en place du paiement par reconnaissance faciale.

 Vous voulez payer? Prenez-vous en photo!  | Justien Van Zele via Flickr CC License by Creative Commons 2.0

Amazon a déposé un brevet pour instaurer un nouveau mode de paiement en ligne: le selfie. Plus besoin de mot de passe: l’utilisateur qui voudra compléter sa transaction devra seulement (ou presque) se prendre en photo, rapporte Re/Code.

Pour sassurer que le visage qui apparaîtra à lécran est bien humain –et quil ne sagit ni dun robot ni dune photographie–, le site pourra demander à lutilisateur deffectuer certaines actions spécifiques. Cligner de lœil par exemple, comme dans le schéma ci-dessous.

Le mode de fonctionnement du paiement par reconnaissance faciale | Crédit: United States Patent and Trademark Office.

Cette nouvelle technologie peut être mise en place sur ordinateur, tablette, téléphone et ordinateur portable, explique le texte accompagnant le dépôt de brevet.

Selon Amazon, la reconnaissance faciale est un moyen d’éviter les problèmes liés aux mots de passe comme les oublis, les modifications faites par le correcteur du téléphone ou le fait de devoir se cacher pour composer son code devant les autres. Cette technique pourrait également empêcher de se faire hacker son compte ou les achats faits par les enfants sans le consentement de leurs parents, souligne Mashable.

Une technique qui se banalise

Le géant du commerce électronique n’est pas le seul à se lancer dans cette nouveauté. Fin février 2016, MasterCard annonçait qu’il allait bientôt permettre à ses utilisateurs de s’identifier grâce à leurs empreintes digitales ou à un selfie. Le communiquait expliquait que ce «nouveau programme pilote vise à aider les acheteurs à améliorer la sécurité de leurs transactions».

Le responsable de la sécurité de l’entreprise Ajay Bhalla a décrété au sujet de la reconnaissance biométrique que Mastercard souhaite «identifier les personnes pour ce qu’elles sont, non pour ce dont elles se souviennent».

En mars 2015, le fondateur du site de commerce chinois Alibaba avait évoqué la possibilité de la reconnaissance faciale pour les utilisateurs de sa plateforme. Jack Ma avait présenté le concept durant une conférence CeBIT à Hannovre, en Allemagne.

En France, La Banque Postale annonçait le 29 février 2016 l’arrivée du Talk to pay. Dans un communiqué, la filiale bancaire de La Poste expliquait être «la première banque française à obtenir l’aval de la Cnil [Commission nationale de l’informatique et des libertés; NDLR] pour lancer dès l’été 2016 auprès de tous ses clients un dispositif d’authentification vocale pour le paiement à distance».

Newsletters

Apple supprime toute les app associées au vapotage de l'AppStore

Apple supprime toute les app associées au vapotage de l'AppStore

L’entreprise estime qu’elles peuvent nuire à la santé et au bien-être de sa clientèle.

Des activistes en combinaison blanches ont scanné 14.000 visages à Washington

Des activistes en combinaison blanches ont scanné 14.000 visages à Washington

Afin de montrer pourquoi l’absence de législation en terme de reconnaissance faciale est effrayante.

Sur Facebook, les antivax sont bien mieux organisés que leurs adversaires

Sur Facebook, les antivax sont bien mieux organisés que leurs adversaires

Plus rassemblés et mieux préparés, les antivax prospèrent sur les réseaux sociaux.

Newsletters