Partager cet article

Montréal va abolir les sacs plastiques et ensuite les bouteilles d’eau

Au Canada, plusieurs municipalités ont pris des mesures contre les bouteilles en plastique | Rob Sinclair via Flickr CC License by

Au Canada, plusieurs municipalités ont pris des mesures contre les bouteilles en plastique | Rob Sinclair via Flickr CC License by

Le maire de Montréal veut lutter contre la «nuisance environnementale» des bouteilles en plastique.

Le 22 février, le maire de Montréal, Denis Coderre, a annoncé que les sacs plastiques seraient interdits de la ville en janvier 2018. Il a également évoqué sa prochaine cible, les bouteilles d’eau en plastique:

«La question du sac de plastique, c’est une chose. Après ça, on va s’enligner [se diriger en québécois; NDLR] sur les bouteilles d’eau. La question des bouteilles d’eau aussi, ça va être essentiel.»

Si l’interdiction est mise en place, Montréal serait la première grande ville à complètement bannir ce type de récipient.

Contacté par USA Today, Denis Coderre a précisé son projet:

«J’ai évoqué le sujet des bouteilles d’eau en plastique parce que c’est une nuisance environnementale –plus de 700 millions de ces bouteilles à usage unique finissent dans les décharges du Québec.»

Détermination

Au Canada, plusieurs autres municipalités ont pris des mesures contre les bouteilles en plastique mais aucune n’est aussi radicale que celle envisagée par le maire de Montréal. Depuis 2011, la vente de bouteilles d’eau en plastique est interdite dans les bâtiments publics de la province du Manitoba ainsi que dans ceux de la ville de London dans l’Ontario et dans plusieurs universités.

À la suite de l’annonce de Denis Coderre, l’association canadienne de l’eau en bouteille a rétorqué que ce type de loi était inutile dans la mesure où les gens achèteraient d’autres boissons en bouteille, comme des jus ou des sodas.

Pour l’instant, la première ville au monde à avoir complètement interdit les bouteilles d’eau est Bundanoon, une bourgade australienne de moins de 3.000 habitants. Depuis 2013, la petite ville de Concord dans le Massachusetts a aussi banni la vente de petites bouteilles d’eau en plastique, grâce à la détermination d’une octogénaire choquée lorsque son petit-fils lui a parlé du vortex de déchets du Pacifique nord. 

La ville de San Francisco est également à la pointe sur le sujet. La vente de bouteilles d’eau en plastique est interdite dans les bâtiments publics et lors de tout événement public comme les concerts. Quatorze parcs naturels américains ont aussi récemment banni la vente de ces récipients.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte