Partager cet article

Fausse bonne idée: passer sa pause déjeuner sur son smartphone

Pause connectée | FaceMePLS via Flickr CC License by

Pause connectée | FaceMePLS via Flickr CC License by

Mieux vaut encore prendre l'air ou discuter avec des gens

Des chercheurs sud-coréens ont fait une découverte qui ne surprendra probablement pas grand monde: pour bien profiter de sa pause déjeuner, mieux vaut parler à un être humain qu'être scotché à son smartphone.

Pour leur étude intitulée «Effets des pauses sur le regain de vitalité au travail: une comparaison empirique entre les pauses “conventionnelles et les pauses “smartphone», Hongjai Rhee et Sudong Kim ont demandé à 425 employés coréens de remplir un questionnaire sur leurs activités pendant leurs pauses et de décrire comment ils se sont sentis en fin de journée.

Les résultats montrent que l'utilisation du smartphone pendant la pause déjeuner est liée à des niveaux d'épuisement émotionnel plus élevés pendant l'après-midi, explique le blog de la British Psychological Society. En bref, la pause smartphone n'est pas aussi reposante et revitalisante qu'une promenade ou une conversation.

De «micro-pauses» bénéfiques

L'étude montre que les pauses smartphone permettent tout de même un certain détachement psychologique par rapport à la journée de travail, mais pas avec les mêmes bénéfices que les autres types de pauses. Regarder un écran n'apporte pas le même «soulagement émotionnel», expliquent les auteurs.

Comme souvent, les résultats de cette étude sont à relativiser dans la mesure où il est possible que la corrélation aille dans l'autre sens: peut être que les employés qui passent leur pause sur smartphone sont déjà plus enclins à l'épuisement émotionnel.

À l'inverse, une autre étude récente provenant de Kansas State University avait montré certains bénéfices des pauses sur smartphone, notamment lorsqu'il s'agissait de «micro-pauses». Après avoir interviewé et mesuré les activités sur smartphone de soixante-douze employés, l'auteur du papier avait conclu que ceux qui avaient pris des pauses courtes sur smartphone –que ce soit pour jouer à un jeu ou poster sur les réseaux sociaux– étaient de meilleure humeur en fin de journée.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte