Partager cet article

Un leader narcissique, c'est comme une overdose de gâteau au chocolat

Miroir, mon beau miroir | Fimb via Flickr CC License by

Miroir, mon beau miroir | Fimb via Flickr CC License by

D'après les résultats d'une nouvelle étude scientifique, il nous faut arrêter d'être sous le charme de ce type de personnalités.

«La relation avec un leader narcissique peut être une expérience paradoxale, un peu comme manger du gâteau au chocolat.» C’est ce que soutient une étude menée par des professeurs des universités de Bangor, Stirling et Derby (Royaume-Uni) à paraître dans le Journal of Personality en avril 2016, rapporte Phys.org. «Le premier morceau est en général plein de goût et très gratifiant. Pourtant, après un moment, la richesse de ce goût nous faire sentir de plus en plus nauséeux.» 

Un narcissique est une personne qui a «un amour excessif porté à l'image de soi», selon le Larousse. En découle une confiance en soi, et parfois un charisme, qui en font aux yeux des autres un leader naturel. Surtout quand on ne le connaît pas très bien. Cette première impression est qualifiée de «période de lune de miel» par les chercheurs. Mais elle ne dure qu'un temps, le souci de soi ne pouvant se faire qu'au détriment des autres et d'une faible capacité à se remettre en cause.

Travail de groupe et test de personnalité

Pour prouver leur théorie, les chercheurs ont fait appel à 112 étudiants de première année durant leur première semaine à l’université. «Cette période à été choisie pour avoir le maximum de probabilités que les membres du groupe se rencontrent pour la première fois, ou qu’ils se connaissent très peu», expliquent les auteurs.

Les étudiants ont été répartis en vingt-quatre groupes composés de quatre à six membres. Durant douze semaines, les participants ont dû exécuter des tâches hebdomadaires en groupe, tout en rivalisant avec les autres. À la clé: des prix de 50, 30 et 20 livres sterling.

Résultat, bien qu'elles aient inspiré de la confiance au début, les personnes considérées comme narcissiques sur la foi d'un test de personnalité, étaient de moins en moins appréciées au fil des semaines à cause de leur incapacité à motiver les autres et être à leur écoute.

La même procédure a été appliquée à 152 étudiants de troisième et quatrième année de psychologie. Ils ont été répartis en 29 groupes de quatre à six membres. Pour cette deuxième expérience, la seule différence est que les élèves se connaissaient déjà.

Développer l'empathie

Cette fois, pas de «période lune de miel». Contrairement à la première étude –où les participants ne se connaissaient pas–, les narcissiques n’inspiraient pas de confiance dès le début. De plus, l’image que leurs camarades se faisaient d’eux se détériorait au fil des semaines.

Cela signifie-t-il qu’un narcissique ne peut pas réussir en tant que leader? Selon Ross Roberts, l’un des auteurs, «le défi pour un narcissique est de maîtriser son charisme et de le tempérer avec des facteurs comme la capacité à être empathique», rapporte Phys.org. Tout faire en sorte pour être aimé des autres, mais sur un plus long terme.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte