Il ne se douche qu'une fois par semaine pour respecter l'environnement

Des douches publiques à Karlsruhe dans le sud de l'Allemagne le 26 février 2016 | Uli Deck/dpa/AFP

Pour éviter de polluer, de consommer de l'électricité et d'abîmer sa peau, cet homme ne prend qu’une douche hebdomadaire.

Quand il était enfant, le journaliste spécialiste des questions d’environnement Donnachadh McCarthy ne prenait qu’un bain par semaine pour se laver. Et il ne se rappelle pas avoir eu de reproches sur l’odeur qu’il dégageait. À l’âge adulte, il s’est habitué à prendre une douche par jour, comme la majorité des gens autour de lui.

Il fait ce calcul rapide: une douche de dix minutes équivaut à 60 litres d’eau. Multipliés par trois si le pommeau de douche est un peu sophistiqué (jets massants, etc.). Et, pour un bain, on parle d’environ 80 litres. Une famille de quatre personnes qui prend une douche par jour pendant un an utilisera donc environ 25.000 litres d’eau. En Angleterre, cela fait plus de 500 euros à régler pour l’électricité consommée:

«La douche ou le bain quotidien sont terribles pour l’environnement et nos comptes en banque. C’est pour cela que je suis revenu à une douche par semaine, je ne lave que les aisselles et les parties intimes avec de l’eau du lavabo tous les jours.»

Et d’ajouter que cela dégage 3,5 tonnes de CO2. Or, pour éviter le réchauffement climatique, une personne ne doit émettre qu’une tonne de CO2  par an.

«Notre peau se nettoie d’elle-même»

Dernier argument, les douches répétées abîment notre peau:

«Il est évident que je me douchais quotidiennement à cause de normes que personne ne m’avait imposées, plus que pour de véritables raisons d’hygiène. Nous avons effectivement besoin de laver nos mains souvent, pour des raisons évidentes. Mais notre peau se nettoie d’elle-même et ce ne sont généralement que nos aisselles, nos pieds ou nos parties intimes qui peuvent dégager une odeur déplaisante.»

Les dermatologues sont en effet nombreux à souligner qu’une douche par jour n’est pas du tout nécessaire. Mais plus nous nous douchons et plus nous achetons de produits, et beaucoup de marques n’ont aucun intérêt à ce que nous nous abstenions de nous doucher aussi souvent.

Dans certains pays pourtant, beaucoup ne se douchent pas au quotidien. Le journaliste du Guardian peut donc se sentir moins seul. Autre avantage: avec cette nouvelle routine, il a gagné beaucoup de temps.

Partager cet article