Pro-armes à feu, cette mère est blessée par une balle tirée par son fils de 4 ans

Comme le montrent Slate.com et CBSNews, Jamie Gilt est une militante pro-armes | Captures d’écran/Montage Slate.fr

Comme le montrent Slate.com et CBSNews, Jamie Gilt est une militante pro-armes | Captures d’écran/Montage Slate.fr

Sur Facebook, Jamie Gilt affirmait l’importance d’être armée pour protéger ses enfants.

En Floride, une militante pour la défense des armes à feu a été blessée par son fils de 4 ans, qui lui a tiré dessus avec un revolver, rapporte le New York Daily News. Jamie Gilt, qui a 31 ans, gère un compte Facebook pro-armes –qui n’est actuellement plus public– sur lequel elle avait posté une photo d’elle avec son fils et un fusil. Elle y déclarait: 

«Même mon fils de 4 ans est tout content de s’entraîner à tirer avec un calibre 22.»

Alors qu’elle conduisait sa voiture le mercredi 8 mars, son fils, qui était assis sur le siège arrière, a trouvé un revolver dans le véhicule et a tiré. La balle a transpercé le siège et blessé sa mère dans le dos. Elle a ensuite été transportée à l’hôpital; son état est stationnaire.

Gardes du corps

Sur son compte personnel, elle partageait des messages sur l’importance d’être armé(e) pour protéger ses enfants:

Mon droit de protéger mon enfant avec un revolver est plus important que votre peur de mon revolver

Jamie Gilt, militante pro-armes

«Mes parents sont mes gardes du corps armés. S’il vous plaît, laissez-les faire leur travail! Protégez tous les enfants avec des revolvers.»

 

THIS is what America is all about!--Cold Dead Hands Apparel & Gear: CDH2A.COM/shop

Posted by Cold Dead Hands on Wednesday, March 2, 2016

 

Elle avait aussi partagé le message suivant:

«Mon droit de protéger mon enfant avec un revolver est plus important que votre peur de mon revolver.»

Armes qui traînent

En Floride, c’est un délit pour un adulte de laisser une arme à feu chargée qui soit accessible aux enfants et il est donc possible que la mère soit poursuivie pénalement.

Ce genre d’accident impliquant des enfants et des armes à feu est très fréquent aux États-Unis. En octobre 2015, en une semaine, deux enfants de 11 ans, un dans le Tennessee et un dans l’Ohio, ont tué deux autres enfants avec des armes qui traînaient.

Comme l’expliquait Dahlia Lithwick sur Slate.com, même dans les États où ce type de négligence est criminalisé, les autorités engagent très rarement des poursuites car «les procureurs n’ont pas le cœur de punir des parents qui traversent déjà une tragédie inimaginable, avec un de leurs enfants qui a tué un autre enfant, souvent un frère ou une sœur».

Ce manque d’application de la loi contribue à ce que les gens continuent de laisser traîner leurs armes et renforce la position défendue par le lobby pro-armes NRA selon laquelle la meilleure façon de protéger les enfants est de leur apprendre à tirer. Dans un État comme l’Iowa, la Chambre des représentants est en train de débattre d’une loi autorisant les moins de 14 ans à utiliser des revolvers lorsqu’ils sont supervisés par leurs parents.

Partager cet article