Partager cet article

La vidéo de son larcin devient virale: le voleur se rend (et demande pardon)

Stefan Tergesen, propriétaire de H.P. Tergesen and Sons, a été dévalisé et a lancé un appel au secours sur Facebook

Stefan Tergesen, propriétaire de H.P. Tergesen and Sons, a été dévalisé et a lancé un appel au secours sur Facebook

Un jeune Canadien qui avait dévalisé un magasin local s’est rendu. La raison: le responsable avait posté la vidéo de surveillance sur internet.

Gimli, petite ville canadienne de 5.000 habitants, a beaucoup fait parler d’elle. Le 6 mars 2016, la chaîne locale CTV News Winnipeg rapportait que Stefan Tergesen, propriétaire de H.P. Tergesen and Sons, avait été dévalisé. Heureusement, le quadragénaire avait équipé son magasin de caméras de haute définition, explique la chaîne. 

Il poste alors une partie de la vidéo de surveillance (supprimée depuis) sur son profil Facebook et son compte Instagram. Puis demande à ses contacts de l’aider à identifier le jeune homme, dont le visage est clairement reconnaissable.

 

Détective Facebook

En seulement vingt-quatre heures, la vidéo est partagée plus de 8.000 fois, rapporte CBC News. Très vite, les nom et prénom du voleur apparaissent dans les commentaires. Une fois l’identité de l’homme connue, Stefan décide d’agir. Il ne porte pas plainte mais demande en ami le malfaiteur sur Facebook.

En seulement quinze minutes, il reçoit une confirmation d’amitié, explique-t-il à Buzzfeed. «J’aurais tellement aimé voir sa tête à ce moment-là, lâche Stefan à CTV, ses amis l’avaient sûrement déjà prévenu et il avait peut-être même déjà visionné la vidéo.»

Le voleur lui envoie un message dans lequel il affirme «s’être rendu» et ne «pas pouvoir vivre avec ce poids». Il a également dit qu’il «retournerait tout [ce qu’il a volé]» avant d’expliquer avoir agi sous l’effet de l’alcool.

Un des messages que le voleur a envoyés à Stefan Tergesen sur Facebook | Capture d’écran du reportage de CTV News Winnipeg

Symbole de la ville

Stefan Tergesen a affirmé à Buzzfeed que, malgré les dommages causés au magasin, «le plus beau était de voir la communauté se réunir». Le magasin H.P. Tengersen and Sons, installé à Gimli depuis 1899, est un symbole de cette commune; il figure même sur le site de la ville. Stefan a d’ailleurs remercié tous ceux qui l’ont aidé dans un post Facebook:

 

Thank you everyone for your help and support!

Posté par Stefan Tergesen sur samedi 5 mars 2016

 

Même si cette histoire se finit bien, la gendarmerie du Canada s’est montrée beaucoup plus sceptique. Un porte-parole à ainsi affirmé à CTV News Winnipeg que la gendarmerie comprenait les motivations du commerçant mais qu’il est plus judicieux de laisser l’enquête aux mains de la justice. Il a ajouté que «le comportement d’individus criminels et désepérés est imprévisible et qu’il faudrait éviter de les rencontrer ou les aborder directement». 

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte