Partager cet article

VIDÉO. Cet homme a filmé son échec aux tests de la Nasa, et c’est hilarant

Brent Rose est journaliste mais «veut devenir astronaute». Il s’est filmé en train de passer des exercices qui font partie du processus de recrutement de la Nasa.

Vous rêvez de devenir astronaute? «Eh bien, moi aussi!» écrit Brent Rose, journaliste spécialisé en sciences et technologies à Wired.com. Le 4 novembre 2015, la Nasa annonce être en pleine phase de recrutement. Brent Rose décide alors de vérifier s’il a ses chances pour accéder au Graal. Dans une vidéo hilarante, il se filme en train «d’échouer aux tests de la Nasa de manière épique» pendant une journée. On le voit ainsi courir avec des poids sur un tapis roulant, goûter à la nourriture des astronautes ou encore piloter une machine spatiale.

 

«Que faut-il pour devenir un astronaute de la Nasa? Regardez-moi essayer (et échouer) dans ma dernière vidéo sur Wired.»

Le journaliste n’a eu qu’un avant-goût des exercices que les vrais candidats (au nombre de 18.300, un nouveau record après celui de 1978, où l’agence gouvernementale avait reçu 10.000 candidatures) doivent passer. Avant d’être convié à passer les épreuves (qui s’étalent sur une semaine, et non un jour) que Brent Rose a en grande partie ratées, il faut réussir à passer entre les mailles du filet (très sélectif) de la Nasa.

Sélection

«Un candidat doit avoir un minimum de qualifications: un diplôme universitaire en science, technologie, ingénierie ou mathématiques, explique Brent. Il y a également des restrictions de poids et de taille.» Résultat: seules 80% environ des candidatures peuvent être retenues. Soit, pour 2016, 14.400.

 

«Brent Rose voulait devenir un astronaute. Nous l’avons envoyé à la Nasa pour passer leurs tests. (Indice: il écrit toujours pour nous).»

Après cette première sélection, un comité passe en revue des traits de caractère, comme l’habilité à travailler en équipe ou à en diriger une, et réduit le nombre de candidats à 500. La Nasa vérifie ensuite les antécédents des candidats restants; environ 120 seront convoqués à passer un entretien. Un utilisateur du site Glassdoor.fr a passé l’oral en février 2016 à Cleveland (Ohio, États-Unis). Il a partagé son expérience pour nous donner un aperçu de la façon dont cet entretien d’embauche à la Nasa se passe. 

Parmi ces 120 candidats, seuls 60 seront rappelés. Les «finalistes» devront passer un autre entretien ainsi qu’une semaine de tests physiques –«assez intenses», précise Brent– et une visite médicale. En bout de course, sur 18.300 candidats, 14 deviendront astronautes.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte