Égalités / France

Le bingo du 8 mars, journée internationale des droits des femmes

Temps de lecture : 2 min

Attendez-vous aux sempiternels ateliers relooking, émissions 100% femmes et multiples blagues lourdingues.

En combien de temps allez-vous pouvoir crier «Bingo»? | Steve C via Flickr CC License by

En 2015, Slate.fr faisait la liste de ce que l’on refusait de voir et d’entendre le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Sans surprise, nous avons pourtant eu droit aux sempiternels ateliers relooking, émissions 100% femmes et autres blagues lourdingues.

Nous sommes pourtant nombreux à prêcher dans le désert. Sans relâche, Sophie Gourion recense les pires opérations commerciales sur son blog. Sur Twitter, la présence de Jean-Marie Bigard à la soirée Festi’femmes a été épinglée dès son annonce. Mais cette vigilance et ces appels à cesser de faire n’importe quoi n’ont jamais été suivis d’effets.

Voilà pourquoi, tout en continuant à prêcher dans le désert, nous vous proposons également ces grilles de bingo «8-Mars» à dégainer dès à présent.

A priori, le simple fait d’être un être humain devrait vous exposer à un certain nombre de situations vous permettant de cocher quelques cases. Si vous avez une connexion internet, une télévision, un emploi et un vagin, je garantis un Bingo en vingt-quatre heures.

Rappelons les règles: sur chaque grille, vous trouverez des phrases que vous serez susceptibles d’entendre lors de la Journée internationale des droits des femmes. Il vous suffit de cocher au fur et à mesure celles dont vous serez l’auditeur(-trice); une fois qu’une des grilles est remplie, vous pouvez crier «BINGO!» et aller déprimer parce que le 8 mars aura été une nouvelle fois une journée du grand n’importe quoi.

Crédit photo: JD Hancock via Flickr CC License by

Crédit photo: JD Hancock via Flickr CC License by

Newsletters

Pourquoi des interprètes hétéros continuent à jouer des personnages LGBT+

Pourquoi des interprètes hétéros continuent à jouer des personnages LGBT+

Cet hiver cinématographique ne manquera pas de romances gays et lesbiennes. Mais le fait que la plupart des personnages soient joués par des hétéros fait sérieusement tiquer les personnes concernées.

«Détester les hommes», le nouveau cool de l'édition féministe?

«Détester les hommes», le nouveau cool de l'édition féministe?

Dans cet épisode de Poire et Cahuètes, on se penche sur deux livres de la rentrée qui ont fait beaucoup parler: Moi les hommes, je les déteste, de l'écrivaine et féministe Pauline Harmange (Éditions du Seuil), et Le Génie lesbien, de la...

En Hongrie, un livre inclusif crée la discorde

En Hongrie, un livre inclusif crée la discorde

S'il n'avait pas de visée politique au départ, «Meseország Mindenkié», une anthologie prônant l'ouverture et la tolérance, incarne désormais un symbole de résistance face au conservatisme d'Orbán.

Newsletters