Partager cet article

Comment l'Homme de Néandertal faisait (vraiment) du feu

Une représentation d'une famille de Néandertaliens | TpsDave via Pixabay CC License by

Une représentation d'une famille de Néandertaliens | TpsDave via Pixabay CC License by

On savait déjà qu’il ne se contentait pas de frotter deux silex, mais on ignorait jusqu’à présent que l’homme de Néandertal, cet hominidé dont nous avons tous un peu d’ADN, avait une maîtrise poussée de la pratique du feu.

De récentes fouilles en France sur le site du Pech de l’Azé, ont révélé que Néandertal utilisait il y a environ 50.000 ans du dioxyde de manganèse pour allumer ses feux, rapporte le site New Historian. Jusqu’à présent, cette poudre brune dont des traces ont été retrouvées sur divers sites était considérée comme un pigment utilisé pour dessiner, y compris sur le corps, mais des chercheurs pensent que Néandertal en collectait également dans le but de l’assister chimiquement pour démarrer ses feux.

Cette découverte amène à reconsidérer les capacités cognitives et les compétences techniques des hommes de Néandertal, poursuit l’article, dans la mesure où collecter ce métal pour faire du feu n’avait rien d’intuitif ni d’évident à l'époque. Cette réévaluation de la vie quotidienne de Neandertal complète d’autres études récentes sur son alimentation, qui était composée de légumes et pas seulement de protéines animales, et sur son utilisation du langage, dont la nature et le niveau de développement restent débattus.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte