Culture

VIDÉO. Des crocodiles hantent-ils vraiment nos égouts?

Temps de lecture : 2 min

Découvrez la réponse avec «Peur sur la ville», la nouvelle série d'Arte Creative.

Capture d'écran de la websérie «Peur sur la ville».
Capture d'écran de la websérie «Peur sur la ville».

Quand on vide son évier après avoir fait la vaisselle, difficile de ne pas jeter un œil au fond du siphon, comme s'il s'agissait d'un monde inconnu où tout s'en va sans que l'on comprenne bien ce qui s'y passe. Dans les villes, les canalisations ont toujours alimenté les fantasmes, en particulier autour de la présence de reptiles comme les crocodiles ou les serpents. Depuis la découverte d'un crocodile en 1984 à Paris, une légende urbaine très populaire consiste à imaginer des égouts envahis par ce dangereux reptile et des serpents en train de surgir des toilettes.

C'est sur cette rumeur qu'enquête Pauline Horovitz dans une nouvelle série d'Arte Creative, Peur sur la ville. En allant interviewer des vétérinaires, des spécialistes des reptiles et d'anciens égoutiers, la journaliste va essayer de percer le mystère de cette légende urbaine bien ancrée.

Nous vous proposons de regarder en exclusivité les deux premiers épisodes ci-dessous.

Slate.fr

Newsletters

Stan Lee était peut-être une légende, il n'était pas le «créateur» de Marvel

Stan Lee était peut-être une légende, il n'était pas le «créateur» de Marvel

Beaucoup de nécrologies se trompent: Stan Lee n'était pas le «créateur» de Spider-Man ou de Hulk. Cela n'enlève rien à son génie pour autant.

Avec le temps, la mode japonaise est devenue une quasi norme

Avec le temps, la mode japonaise est devenue une quasi norme

Véritable tsunami dans l’histoire de la mode, l’arrivée à Paris des créateurs et créatrices japonaises dans les années 1980 a modifié de façon étonnante et inattendue le cours de l’histoire.

Le sous-titrage n'est pas un boulot à prendre à la légère (coucou Netflix!)

Le sous-titrage n'est pas un boulot à prendre à la légère (coucou Netflix!)

Traduire des sous-titres, c’est facile. Le faire bien, c’est un métier.

Newsletters