Partager cet article

Une église à la gloire de John Coltrane est menacée par la gentrification

John Coltrane représenté en saint | Capture d’écran Facebook/Saint-John-Coltrane African Orthodox Church

John Coltrane représenté en saint | Capture d’écran Facebook/Saint-John-Coltrane African Orthodox Church

À San Francisco, une église où la messe est une méditation musicale sur l’œuvre de John Coltrane est menacée par l’augmentation des loyers.

Depuis les années 1980, la Saint-John-Coltrane African Orthodox Church, une église dédiée au pouvoir spirituel de la musique du saxophoniste John Coltrane, était installée dans un petit immeuble du quartier afro-américain de Fillmore à San Francisco. 

Mais, après près d’un an de loyers impayés, l’établissement est menacé d’expulsion, rapporte NPR. Le cofondateur de l’église, l’archevêque Franzo Wayne King, qui est saxophoniste, vient d’obtenir un répit de soixante jours, mais un déménagement hors de San Francisco, où les loyers sont parmi les plus chers des États-Unis, semble imminent.

En 1995, la ville a établi un district de préservation de l’histoire du jazz dans le quartier, qui compte encore plusieurs clubs de musique mais, avec la gentrification, ce «Harlem de l’Ouest» a perdu presque tous ses résidents afro-américains. À San Francisco, le pourcentage d’habitants noirs est passé de 13,4% dans les années 1970 à 6% en 2010.

Improvisation

«Les officiels de cette ville, des conseillers municipaux au maire, devraient se sentir responsables de la protection de cette maison de l’amour suprême», expliquait Franzo Wayne King, en référence à l’album de Coltrane A Love Supreme.

Selon un conseiller municipal qui soutient l’église, la situation de cette institution est un des exemples les plus frappants de la façon dont la population noire de San Francisco est poussée hors de la ville par l’augmentation des loyers.

Mais, pour l’instant, la messe à la Saint-John-Coltrane Church, une méditation musicale sur l’œuvre du saxophoniste, continue d’attirer des fans de jazz du monde entier. 

En 2007, un article du New York Times décrivait cette messe particulière comme une session d’improvisation musicale entrecoupée de prières et lectures de l’Évangile. Lorsqu’il a fondé cette église, Franzo Wayne King s’est rallié à la dénomination de l’African Orthodox Church, liée au mouvement de Marcus Garvey de retour en Afrique. Pour être ordonné archevêque, King a été obligé de faire une concession: accepter que John Coltrane ne soit pas Dieu mais juste un saint.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte