Partager cet article

Le chocolat booste-t-il vraiment notre cerveau?

 Le chocolat ferait du bien au cerveau | Korona Lacasse via Flickr CC License by Creative Commons 2.20

Le chocolat ferait du bien au cerveau | Korona Lacasse via Flickr CC License by Creative Commons 2.20

Selon une nouvelle étude, le chocolat nous aiderait à améliorer nos performances intellectuelles.

La nouvelle a été accueillie avec joie parmi les amateurs: le chocolat booste nos capacités cognitives, rapportait entre autres The Telegraph. Cette affirmation se base sur une étude publiée en ligne le 10 février 2016 dans le magazine scientifique Appetite. Mais attention à ne pas tirer de conclusions hâtives. Car cette étude présente de fortes limites.

Pour étudier les effets du chocolat sur notre cerveau, les chercheurs se sont basés sur les données de la Maine-Syracuse Longitudinal Study (MSLS), une étude généraliste qui a suivi plus de 2.000 personnes de tous âges depuis 1979. Tous étaient domiciliés à Syracuse (New York) et soumis à des tests de santé réguliers. La MSLS sert régulièrement de base à d’autres études et s’apparente à une banque de données qui se veut être représentative de la société.

L’échantillon utilisé pour l’étude était de 968 personnes âgées de 23 à 98 ans. Elles ont été départagées en deux catégories, selon qu’elles consomment «jamais ou rarement» du chocolat ou bien «au moins une fois par semaine». Les individus qui consommaient du chocolat au moins une fois par semaine ont eu de meilleurs résultats dans le domaine cognitif (mémoire visuelle, mémoire verbale et organisation). Reste que les données sur la teneur en chocolat de leur alimentation s’appuient sur l’autoévaluation des candidats. Elles ne sont donc pas vérifiables.

Tablettes

L’examen du tableau de caractéristiques des participants est également révélateur. Les personnes qui déclarent manger plus de chocolat –et qui ont de meilleures compétences cognitives que l’autre groupe– ont également un meilleur style de vie. Globalement, elles consomment moins de tabac, mais plus de fruits et légumes, et font plus d’activité physique.

Enfin, le type de chocolat que consomment les participants n’a pas été différencié. Blanc, noir ou au lait, tout a été compté sous l’appellation «chocolat». D’après l’étude, ce sont des composés naturels appelés flavonoïdes qui influent sur les capacités cognitives. Or, ces composés se trouvent dans le cacao et ne sont donc pas présents de la même façon dans chaque type de chocolat. En France, le chocolat blanc doit contenir au minimum 20% de beurre de cacao, comme le règlemente la directive européenne sur le cacao-chocolat. Cette valeur grimpe à 26% pour le chocolat au lait (ce qui signifie qu’il «contient au moins 43% de matière sèche totale de cacao»).

Les chercheurs concèdent donc que cette recherche mérite d’être prolongée. Si les bénéfices du chocolat sur les capacités cognitives sont encore «mal compris», les effets plus généraux sur la santé sont certains. Associé à un régime équilibré, cet aliment fait du bien. Pour vous donner une idée, une tablette de chocolat à teneur en cacao de 70-85% de 100 grammes contient entre autres 11 grammes de fibres, 67% des apports journaliers recommandés (AJR) en fer et 58% des AJR en magnésium. Elle contient également du zinc, du phosphore et du potassium, qui sont des minéraux essentiels à notre corps. La liste des sept apports positifs du chocolat d’un point de vue scientifique est compilée sur Authority Nutrition. Rassurez-vous: votre tablette de chocolat a encore sa place sur votre bureau.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte