Économie

General Motors vend Hummer au chinois Tengzhong

Temps de lecture : 2 min

Le constructeur automobile américain General Motors et le groupe chinois Tengzhong ont annoncé vendredi 9 octobre la vente de la marque de véhicules tout terrains Hummer, sans préciser le montant de la transaction. Il est estimé par les analystes dans une fourchette large entre 100 et 500 millions de dollars.

«General Motors et Sichuan Tengzhong Heavy Industrial Machinery ont conclu un accord définitif qui va permettre à Tengzhong de racheter la marque de véhicules tout terrain de luxe Hummer», selon le communiqué.

Tengzhong entend racheter Hummer à travers une structure d'investissement, dans laquelle la société détiendra 80%, tandis que l'homme d'affaires indépendant Suolang Duoji prendra les 20% restants. Tengzhong, basé dans le Sichuan (sud-ouest de la Chine), produit des machines pour le secteur de la construction et des infrastructures, mais aussi pour l'industrie énergétique. M. Duoji est propriétaire de l'entreprise cotée à Hong Kong Lumena, qui produit de la thénardite, un composant industriel.

Selon les termes de l'accord, Hummer sous-traitera la fabrication, les composants clés et les services associés à General Motors pendant une période de transition jusqu'en juin 2011, avec une option de prolongation jusqu'en juin 2012. «L'accord préservera plus de 3.000 emplois aux Etats-Unis liés à la fabrication et la commercialisation des 4x4 Hummer», précise le communiqué.

L'équipe de direction de Hummer restera en place pour le moment y compris son directeur général, James Taylor.

«Une fois la transaction complétée, Hummer sera le premier constructeur automobile à offrir un système de transmission fonctionnant grâce à des carburants alternatifs», précise le communiqué.

General Motors avait annoncé au lendemain de son dépôt de bilan en juin, un protocole d'accord avec Tengzhong pour lui céder Hummer, l'une des marques jugées non stratégiques pour la survie du groupe.

Le Hummer, dérivé du véhicule Humvee militaire qui s'est illustré pendant la première guerre du Golfe, et est devenu à la mode aux Etats-Unis au début des années 2000. Il avait été popularisé notamment par le gouverneur de Californie et ex-acteur Arnold Schwarzenegger. Mais du fait de son énorme consommation de carburant, la marque a vu ses ventes s'effondrer en Amérique du nord en dépit de la fabrication de modèles de plus petites tailles.

[Lire l'article complet sur Business Week]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Image de Une: Hummer  Reuters

Newsletters

Le nouveau pouvoir d'attraction de Marseille

Le nouveau pouvoir d'attraction de Marseille

La cité phocéenne accueille chaque année de nouveaux habitants. Mais les premiers à répondre présents ne restent que le temps des vacances.

Ne parlez plus jamais de «pensions alimentaires»

Ne parlez plus jamais de «pensions alimentaires»

«Violences économiques». Le terme est apparu dans les médias en 2018, avec les manifestations des «gilets jaunes». Il désigne un phénomène lié au couple désormais bien connu dont il faut prendre conscience: de même qu'on ne doit pas accepter les...

L'élection de Joe Biden peut rebattre les cartes en Asie-Pacifique

L'élection de Joe Biden peut rebattre les cartes en Asie-Pacifique

S'il réactivait l'accord transpacifique duquel Trump s'était retiré, le futur président des États-Unis troublerait la toute nouvelle plus grande zone de libre-échange au monde.

Newsletters