Économie / Monde

Les médias chinois ne diront plus un mot de travers

Temps de lecture : 2 min

Xi Jinping le 16 décembre 2015. AFP PHOTO STR / AFP
Xi Jinping le 16 décembre 2015. AFP PHOTO STR / AFP

«La gloire économique de la Chine s'affadissant, ses dirigeants ont un besoin urgent de renforcer leur mainmise sur les médias pour garder le contrôle», écrit le Guardian. Le ralentissement de l'économie chinoise (sa croissance a ralenti à 6,9% en 2015, son plus faible niveau depuis 25 ans) s'apprête à avoir un impact terrible sur la presse déjà muselée dans le pays.

«Il est nécessaire que les médias restaurent la confiance du peuple dans le Parti» estimait un édito dans le China Daily, le 22 février dernier, «surtout maintenant que l'économie [chinoise] semble être entrée dans une nouvelle normalité, et que certains indices suggèrent son déclin, entraînant avec elle l'économie mondiale»

Le président Xi Jinping a fait le tour des médias chinois pour demander, selon le Guardian, une «loyauté absolue» de la part des journalistes. «Les médias de la nation sont essentiels pour parvenir à une stabilité politique». Dans une visite à la rédaction du People's Daily, Xi Jinpinp a précisé:

«[Les reporters] doivent aimer le Parti, protéger le parti, et s'aligner étroitement avec la direction du Parti dans les idées, les choix politiques et les actions».

Cela s'applique aux rédactins chinoises à l'extérieur du pays. Xi Jinping s'est ainsi adressé aux équipes internationales de la chaîne d'Etat CCTV: «Racontez des histoires fidèles à la réalité sur la Chine» a-t-il déclaré aux équipes de Washington, dans une conversation vidéo, ajoutant «Je suis sûr que votre travail ne va cesser de s'améliorer».

Newsletters

La bourde finale d'Édouard Philippe dans son discours sur la réforme des retraites

La bourde finale d'Édouard Philippe dans son discours sur la réforme des retraites

L'ultime exigence posée par le Premier ministre risque de rendre plus compliquée la sortie de crise, alors que le reste de son intervention était plutôt de nature à calmer le jeu.

Du Danemark à la Chine, la folle croissance du sapin de Noël

Du Danemark à la Chine, la folle croissance du sapin de Noël

L'arbre qui brillera dans un foyer français sur quatre fin décembre n'est pas épargné par les turbulences de la mondialisation.

Pour en finir avec la start-up nation

Pour en finir avec la start-up nation

Elles sont entrées de façon fulgurante dans notre quotidien ces dix dernières années. Au point qu'on se demande, parfois, comment on faisait avant. Ça a commencé par des bouts de vie publiés sur Facebook, puis des achats réglés par PayPal, des...

Newsletters