Au Danemark, un supermarché s’est spécialisé dans les produits périmés

Le supermarché WeFood, qui a ouvert ses portes le 22 février 2016 à Copenhague, au Danemark | Capture d’écran Facebook

Le supermarché WeFood, qui a ouvert ses portes le 22 février 2016 à Copenhague, au Danemark | Capture d’écran Facebook

Pour contribuer à la réduction du gaspillage alimentaire au Danemark, un supermarché de produits périmés a ouvert à Copenhague.

Le supermarché WeFood, qui a ouvert le 22 février à Copenhague, ne vend que des produits périmés ou dont l’emballage a été abîmé, rapporte le site The Local.

Toute une gamme d’aliments sera vendue –pain, viande, fruits et légumes– à un prix environ 30 à 50% moins cher que dans les boutiques habituelles. Le projet a été mis en place par l’association caritative DanChurch Aid et est géré par des bénévoles. Tous les profits seront reversés à l’association et serviront à financer leurs projets dans les pays pauvres.

«WeFood est le premier supermarché de ce genre au Danemark et peut-être dans le monde car il ne vise pas seulement les clients aux revenus modestes mais toute personne qui veut lutter contre le gaspillage alimentaire dans ce pays», a expliqué Per Bjerre, de l’ONG DanChurchAid.

Gaspillage alimentaire

Pour que le projet voie le jour, il a fallu que l’association caritative négocie avec le gouvernement afin de changer les règles qui interdisaient la vente de produits périmés. L’ONG a également mis en place un partenariat avec deux supermarchés, qui ont accepté de donner la plupart des aliments ayant dépassé la date de péremption.

Plus de 700.000 tonnes de nourriture sont jetées au Danemark chaque année mais, en cinq ans, le pays a réussi à réduire son gaspillage alimentaire de 25%.

Si le supermarché fonctionne, d’autres pourraient être ouverts dans la capitale. Depuis 2013, les résidents de Copenhague ont aussi la possibilité de manger dans un restaurant spécialisé dans les aliments quasiment périmés récupérés dans des supermarchés.

Un autre établissement similaire a ouvert en juin 2015 dans un quartier populaire de Boston, aux États-Unis. Il s’agit de Daily Table, un supermarché avec des produits légèrement périmés et des fruits un peu trop mûrs dont les boutiques ne veulent pas. Les prix sont à peu près trois fois moins chers qu’ailleurs mais, comme les aliments ne sont que légèrement périmés, le supermarché n’enfreint pas la loi de l’État.

Partager cet article