Partager cet article

La Fifa a écrit à son futur président ce qu'elle aimerait bien qu'il dise

Les locaux de la Fifa à Zurich I MICHAEL BUHOLZER / AFP

Les locaux de la Fifa à Zurich I MICHAEL BUHOLZER / AFP

Le briefing de huit pages veut tenter d'enrayer toute communication négative entourant l'organisation. Cinq candidats sont en lice pour succéder à Sepp Blatter.

Il reste encore cinq candidats en lice pour le poste de président de la Fifa. L'élection qui aura lieu ce 26 février se déroulera sans Michel Platini et Sepp Blatter, pourtant favoris il y a encore quelques mois. Et même si l'organisation veut renvoyer une nouvelle image, pas sûr que la parole se libère complètement. Selon Bloomberg, «les cinq candidats ont reçu un message très clair de la part de la Fifa: si vous remportez l'élection, voici ce que vous allez dire. Commencez par louer une élection “juste et transparente” et félicitez vos adversaires. Engagez-vous à respecter les réformes en marche et à restaurer la réputation de l'organisation.»

Au total: huit pages de briefing pour «illustrer à quel point la Fifa est désespérée» à changer la façon dont elle est perçue.

La fédération précise dans son mémo que le président devrait également réaffirmer que les Coupes du monde 2018 et 2022 se joueront bien en Russie et au Qatar. «Si on lui demande, il pourra dire que Sepp Blatter –qui fait face à une exclusion de huit ans– pourra assister à la prochaine Coupe du monde en tant que spectateur.»

Interrogé par Bloomberg, la porte-parole de la Fifa a expliqué que fournir ce genre de mémo était une «procédure standard chez la Fifa. Tous les candidats ont reçu les mêmes informations et les utiliseront comme ils le souhaitent».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte