Culture

Porté disparu en 1937, l'avion de la pionnière Amelia Earhart refait surface dans une comédie

Repéré par Liv Audigane, mis à jour le 24.02.2016 à 16 h 14

Repéré sur Discovery News

Clark Gable et Joan Crawford sont montés à bord de l'Electra avant sa tragique tentative de tour du monde.

Amelia Earhart fut la première femme à traverser l'océan Atlantique en avion. / Europeana Media, Domaine public

Amelia Earhart fut la première femme à traverser l'océan Atlantique en avion. / Europeana Media, Domaine public

Le 2 juillet 1937, Amelia Earhart disparaissait en survolant le Pacifique. L’aviatrice tentait, accompagnée de Fred Noonan, d’accomplir un tour du monde de 47.000km à bord de l’Electra. Les derniers signaux radio furent envoyés à un bateau de l’US Coast Guard, l’approche d’Howland Island sur laquelle elle devait se poser. Plus de 3.000 hommes furent employés à rechercher ne serait qu’une épave ou les corps de la pionnière et de son copilote.

 

Près de quatre-vingts ans après sa disparition, des expéditions partent de temps en temps à leur recherche, armés de quelques indices. En 2014, la TIGHAR (organisation à but non-lucratif œuvrant à la recherche d’avions perdus) était quasiment certaine qu’un morceau d’aluminium trouvé en 1991 sur une île des Kiribati appartenait bien à l’appareil d’Earhart. Ces mêmes enquêteurs passionnés ont récemment découvert l’avion… dans une comédie romantique filmée en 1936, rapporte Discovery News.


La scène a été tournée quelques semaines avant que le bimoteur Lockheed Electra ne soit livré à la pilote pour son anniversaire, le 24 juillet 1936. Dans ce court extrait de Loufoque et Cie (Love on the run en version originale), Clark Gable et Joan Crawford s’envolent à bord d’un avion d’un avion volé. Le décollage est chaotique, semant la panique dans la foule. Le pilote aux commandes lors du tournage était en réalité, Paul Mantz, cascadeur aérien et conseiller technique d’Amelia Earhart. Ce caméo n’avait jamais été repéré à ce jour par les biographes et passionnés.

L’été prochain, une nouvelle expédition de recherche passera au peigne fin l’île de Nikumaroro, pour les quatre-vingts ans de la disparition des pilotes. «Une quantité d’archives, de photographies et d’objets suggèrent que Earhart et son navigateur Fred Noonan ont atterri avec succès sur le récif de l’île», confirme le directeur exécutif de TIGHAR.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte