Partager cet article

L’économie des start-ups risque la panne sexuelle

Jennifer Brandel et Mara Zepeda, dirigeants d’entreprise, jugent qu’«une start-up a à peu près autant de chance de réussir qu’un spermatozoïde de fertiliser un ovule» | Wapster via Flickr CC License by

Jennifer Brandel et Mara Zepeda, dirigeants d’entreprise, jugent qu’«une start-up a à peu près autant de chance de réussir qu’un spermatozoïde de fertiliser un ovule» | Wapster via Flickr CC License by

Une interprétation sexuelle du vocabulaire et de la culture start-up peut se révéler féconde.

L’esprit du capitalisme numérique souffre d’un excès de virilité, écrivent sur Medium deux dirigeantes d’entreprise, Jennifer Brandel et Mara Zepeda, qui se livrent à une interprétation sexuelle des termes employés dans le secteur. «Growth» («croissance»), «acceleration», «exit» («sortie», qui désigne le fait pour un entrepreneur de revendre son entreprise), etc., un langage très connoté donc. Et vain, dans la mesure où «une start-up a à peu près autant de chance de réussir qu’un spermatozoïde de fertiliser un ovule», écrivent-elles, jugeant «masturbatoire» le système qui consiste à monter une entreprise pour la revendre le plus vite possible –parfois sans valeur créée pour la société.

Très nourries par l’approche du «care», les deux entrepreneuses solidaires regrettent une «tyrannie du quantifiable» au cœur de la culture start-up. Selon cette logique, «ce qui peut être mesuré prend presque toujours le pas sur ce qui ne peut l’être: le profit privé sur le bien public, la rapidité et l’efficacité sur l’agrément et la qualité».

L’alternative à ce système brutal et inégalitaire n’est pas l’inclusion de «quelques femmes» pour contrebalancer ces tendances ou améliorer l’image de l’écosystème numérique. L’alternative est «de créer un nouveau modèle»: «un autre style d’investissement, qui récompense les fondateurs qui ont une vision de long terme». Un système qui «ne repose pas uniquement sur l’argent levé et le retour sur investissement, mais également sur la manière de générer de la valeur pour les utilisateurs, élève les communautés et façonne un système plus équitable et plus inclusif». Bref, un système qui crée, répare, cultive et qui connecte et pas seulement qui «disrupte» à tout bout de champ...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte