Relevez la tête de votre smartphone avant de traverser

Un panneau prévient des piétons focalisés sur leur smartphone à Stockholm, le 2 février 2016. Jonathan Nackstrand / AFP

Un panneau prévient des piétons focalisés sur leur smartphone à Stockholm, le 2 février 2016. Jonathan Nackstrand / AFP

De plus en plus d'accidents piétons sont causés par l'inattention des victimes, concentrées sur leur écran de smartphone.

Voir votre voisin de trottoir qui se prend un poteau car il est finit un niveau de Candy Crush, c’est drôle. Le regarder traverser au passage piéton sans relever les yeux de son écran, ça l’est moins. Pourtant, la pratique n’est pas si rare: en 2015, une étude du constructeur automobile Ford a révélé que 53% des piétons français utilisaient leur smartphone en traversant la route, que ce soit pour téléphoner, envoyer des SMS ou jouer. Ce pourcentage atteint même 85% chez les 18-24 ans. 15% d’entre eux auraient même «eu ou échappé à un accident à cause de ces pratiques», ce qui correspond au chiffre de 10% avancé par les chercheurs américains. Le comportement des piétons avec leur téléphone inquiète en effet les villes américaines.

Un journaliste du Wall Street Journal a mené une petite expérience. Après avoir déguisé un collègue en Chewbacca, il l’a emmené pendant l’heure de pointe sur un trottoir de San Francisco. Lorsqu’il a demandé aux passants concentrés sur leur écran s’ils avaient remarqué l’imposant personnage poilu de Star Wars, beaucoup ne l’avaient pas vu.

 

Ce type de distraction a un nom: la «cécité d’inattention». En 2008, une expérience similaire a été menée par Ira Hyman Jr., professeur de psychologie à la Western Washington University, mettant cette fois-ci en scène un clown sur un monocycle. La moitié des personnes sans smartphones l’ont remarqué, contre un quart pour les piétons dont les yeux étaient rivés sur un écran, rapporte le Wall Street Journal.

Les villes s’adaptent

À Hong Kong, des annonces incitent les passagers à lever les yeux de leur téléphone de temps en temps. La ville de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, a même aménagé des voies piétonnes réservés aux utilisateurs de smartphones. Les voitures s’adaptent aussi: en 2012, Volvo a développé l’airbag pour piétons.

La solution repose-t-elle dans l’évolution de l’environnement, dans la modification du fonctionnement de nos smartphones, ou dans la manière dont nous les utilisons? Depuis plusieurs années déjà, des applications permettent de détecter le trafic alentour, ou de bloquer le téléphone à l’approche d’un passage piéton. En 2013, Pierre Bernard-Reymond, alors sénateur des Hautes-Alpes, souhaitait déjà interdire les smartphones aux piétons traversant les voies de circulation. Si la tendance indigne certains, d’autres s’en inspirent pour leur œuvre, comme ces deux artistes suédois dans les rues de Stockholm.

 
Partager cet article