Partager cet article

Il a fait la gloire des cafetières moka, il repose désormais dans l’une d’elles

Les cendres de Renato Bialetti, le bonhomme à moustache sur les Moka Express, ont été déposées dans une grande cafetière | Arek Olek via Flickr CC License by

Les cendres de Renato Bialetti, le bonhomme à moustache sur les Moka Express, ont été déposées dans une grande cafetière | Arek Olek via Flickr CC License by

Celui qui a été la mascotte de la célèbre marque de cafetières italiennes Bialetti s'est éteint le 11 février 2016. Cinq jour plus tard, ses cendres étaient déposées dans une de ses mokas.

Une grande cafetière moka pour contenir ses cendres. C’était le souhait de Renato Bialetti, dirigeant et mascotte de la marque italienne historique du même nom. L’entrepreneur s’est éteint le 11 février à l’âge de 93 ans à Ascona (Suisse). Ses cendres ont été déposées cinq jours plus tard dans son village natal, à Casale Corte Cerro (Piémont, Italie). Quelques kilomètres plus loin se trouve la ville d’Omegna, où son père Alfonso Bialetti avait créé la fameuse cafetière moka en 1933, rapporte Il Quotidiano

Pour respecter sa volonté, ses enfants Alessandra, Antonella et Alfonso ont placé les cendres de leur père dans une de ces cafetières, qui a ensuite été déposée dans la concession familiale.

«Dans le fond, on s’attendait à ce qu’il arrive dans une cafetière, explique à Il Corriere della Sera Saverio De Biasio, ancien ouvrier de Bialetti qui travaille au cimetière d’Omegna. La Moka [Express] est née avec lui, elle le représentait. C’est un homme qui a fait l’histoire d’une firme. Ni moi ni mes collègues n’avons été surpris lorsqu’à l’église ses trois enfants ont ramené ses cendres à l’autel dans une Moka.»

Entreprise à succès

En 1919, Alfonso Bialetti ouvre une officine dans laquelle il travaille l’aluminium. En 1933, il invente donc la Moka Express, qui révolutionnera le café italien. La notoriété de la marque sera propulsée au milieu des années 1950: l’immanquable Omino con i baffi littéralement «bonhomme à moustache»– naît de l’esquisse de Paul Campani; il représente Renato Bialetti, qui avait repris l’entreprise familiale, et n’a pas changé depuis.

 

Depuis, presque 300 millions de cafetières Bialetti ont été produites, rapporte La Repubblica. Renato Bialetti est resté aux commandes de son entreprise jusqu’en 1986. Les parts ont été cédées à plusieurs familles. Les mokas ne sont plus fabriquées à Omegna. Depuis 2010, la fabrication se fait en Roumanie. 

Les cendres de Renato Bialetti ont été déposées dans une Moka Express pour dix-huit personnes –modèle qui vaut désormais 60 euros sur Amazon, comme le fait remarquer Il Quotidiano

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte