Culture / Monde

Les selfies obscènes de stars drapées dans des couvertures de survie (et les bons sentiments)

Temps de lecture : 2 min

Les participants à un gala de bienfaisance organisé par l’artiste chinois Ai Weiwei se sont pris en photo revêtus de couverture de survie. Une bonne solution pour alerter l’opinion publique sur la crise des migrants?

Photo prise par Ai Weiwei du gala de bienfaisance de Cinema for Peace à Berlin le 15 février 2016 | Capture d’écran Instagram
Photo prise par Ai Weiwei du gala de bienfaisance de Cinema for Peace à Berlin le 15 février 2016 | Capture d’écran Instagram

Ai Weiwei s’était déjà pris en photo allongé sur une plage pour rappeler la photo d’Aylan Kurdi, l’enfant mort sur une plage en Turquie à l’été 2015. Ce 16 février, il a une nouvelle provoqué pour faire réagir.

Il a réuni à Berlin lors d’un gala de bienfaisance de Cinema for peace («Cinéma pour la paix», en français) des personnalités comme Charlize Theron ou la membre des Pussy Riot Nadya Tolokonnikova. Et leur a demandé de se draper dans une couverture de survie. Pour rappeler celles que portent les réfugiés qui arrivent de Syrie, de Turquie ou d’Érythrée. L’idée étant ensuite que ces personnalités relaient cette image sur leurs comptes Instagram, Twitter ou leur page Facebook pour sensibiliser le grand public à la crise des migrants. Les photos publiées sur Instagram, à la fois sur le compte d’Ai Weiwei et ceux des invités, dénotent pourtant: on y aperçoit des visages souriants à côté de couvertures de survie, que nous sommes plutôt habitués à voir dans des situations dramatiques.

#cinemaforpeace Berlin

Une photo publiée par Ai Weiwei (@aiww) le

Cinema for Peace

Une photo publiée par Ai Weiwei (@aiww) le

En marge de la Berlinale, l’artiste chinois expose actuellement une installation faite de 14.000 vestes de sauvetage sur la façade d’une salle de concert de la ville, là précisément où s’est déroulé le gala.

Gendarmenmarkt Berlin

Une photo publiée par Ai Weiwei (@aiww) le

L’élu chargé de la culture à Berlin, Tim Renner, a critiqué l’initiative d’Ai Weiwei dans un post publié sur Facebook, la jugeant déplacée:

«Quand Ai Weiwei illustre la terreur avec 14.000 gilets de sauvetage en provenance de Lesbos, ce n’est peut-être pas subtil mais c’est efficace et justifié; en revanche, lorsque des invités de Cinema for Peace sont encouragés par l’organisateur à porter des couvertures de survie pour une photo de groupe, même si cela peut être vu comme un geste de solidarité, c’est clairement obscène.»

Wenn draußen Ai Wei Wei mit 14.000 Rettungswesten aus Lesbos die Dimension des Schreckens zeigt, ist das vielleicht...

Posted by Tim Renner on Monday, February 15, 2016

Slate.fr

Newsletters

Égales, même dans la barbarie

Égales, même dans la barbarie

Un nouvel ouvrage historique montre que les femmes esclavagistes aux États-Unis étaient aussi brutales que les hommes et tiraient autant parti qu’eux de l’exploitation humaine.

Comment savoir si quelqu’un a du talent aux échecs?

Comment savoir si quelqu’un a du talent aux échecs?

S'il vous manque ces qualités, vous ne pourrez pas briller dans cette discipline.

Le jour où Żuławski m'a possédée

Le jour où Żuławski m'a possédée

Le critique Jérôme d'Estais vient de publier un essai autour du film réalisé par Andrzej Żuławski en 1981, un long métrage hanté par la prestation habitée d'Isabelle Adjani.

Newsletters