VIDÉO. Quand Boutros Boutros-Ghali était interviewé par le délirant Ali G

Un extrait savoureux à (re)découvrir le jour où l'on apprend le décès de l'homme d'Etat égyptien.

Quand Boutros Boutros-Ghali a accepté de se faire interviewer par un dénommé Ali G, l'ancien premier Secrétaire général des Nations Unies (1992-1996) décédé ce mardi 16 février ne s'attendait sans doute pas à être le sujet d'un sketch.

Affublé d'une barbe et d'un bandana de rappeur –pour mieux coller à son personnage fictif de blanc passionné par la culture urbaine noire–, l'humoriste britannique Sacha Baron Cohen enchaîne les questions idiotes dans un épisode de Da Ali G Show diffusé en février 2003 et consacré à la guerre, sans pour autant déstabiliser l'Égyptien:

«Est-ce que Disneyland est à l'ONU?»«Quelle est la lanque la plus ridicule que vous ayez entendu à l'ONU?» ou encore, «Comment dit-on "shit" en Français?».

«Écoutez Bob Marley»

Mieux encore, l'homme politique se prend au jeu, jusqu'à participer à certaines blagues du faux journaliste. Dans l'épilogue de l'épisode, Boutros Boutros Ghali suit les instructions d'Ali G et répète aux jeunes spectateurs de «baisser les armes et d'écouter Bob Marley»

Dans une interview pour le New York Times publiée en 2004, Sacha Baron Cohen s'étonnait:

«Il ne cessait de me dire qu'il avait été une petite brute à l'école et il faisait l'idiot. [Les personnalités politiques] cherchent l'approbation d'Ali G. Ils sont dans la même pièce qu'un idiot, mais ils cherchent quand même son approbation. Comme si ça les rendait plus cool.»

Partager cet article