Partager cet article

Et si les hommes devaient avoir l'autorisation de leur femme pour obtenir du viagra?

Pilules bleues I HO / AFP FILES / AFP

Pilules bleues I HO / AFP FILES / AFP

Une représentante démocrate du Kentucky a déposé une proposition de loi dans ce sens pour protester de manière sarcastique contre une nouvelle législation anti-avortement.

Aux États-Unis, une députée du Kentucky vient d'introduire une proposition de loi selon laquelle tout homme désirant acheter du viagra serait obligé d'obtenir une autorisation signée par sa femme, rapporte le Washington Post . 

Le projet de loi précise aussi que les hommes devront être mariés et prêter serment de fidélité sur la Bible avant d'obtenir leurs médicaments.

Contrairement aux apparences, la représentante démocrate Mary Lou Marzian, qui est à l'origine de cette proposition, n'est pas une fondamentaliste obsédée par l'infidélité. Son texte législatif est une façon humoristique de protester contre les lois anti-avortement récemment votées dans cet État conservateur. Le raisonnement est le suivant: si le gouvernement empêche les femmes de contrôler leurs corps, alors faisons la même chose avec les hommes.

«Je me suis dit: “comment réagirait cette assemblée d'hommes si le gouvernement s'immisciait dans leurs décisions médicales personnelles?»

Une semaine avant l'introduction du texte sarcastique de Mary Lou Marzian, le sénat du Kentucky a en effet voté une loi dit de «consentement informé» qui oblige les femmes à avoir une consultation avec un médecin 24 heures avant leur interruption volontaire de grossesse. Les républicains de l'État tentent depuis longtemps, jusqu'ici sans succès, de faire en sorte que lors de cette visite, le docteur doive effectuer une échographie et décrire le foetus à la femme enceinte qui veut avorter. Une loi similaire est en vigueur au Texas.

Prochaine cible: les armes à feu

À la radio, Marzian a expliqué que comme le gouvernement local se préoccupait beaucoup des femmes, il fallait aussi qu'il intervienne dans la vie personnelle des hommes. Elle sait bien que sa loi n'a aucune chance de passer, mais tout est dans le symbole.

«Nous sommes très orientés “valeurs familiales à l'assemblée du Kentucky –tout le monde a des valeurs familiales chrétiennes– et c'est pour cela que j'ai ajouté que [le viagra] ne peut être utilisé que dans le cadre du mariage».

Son prochain projet de contestation par le sarcasme est une proposition de loi qui forcerait les personnes qui veulent acheter une arme à feu à avoir une discussion avec des victimes de la violence par armes à feu 24 heures avant leur achat.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte