Sciences

Bonne nouvelle: on sait pourquoi les dents des requins repoussent

Temps de lecture : 2 min

Une étude de l'université de Sheffield éclaire les mystères de la repousse régulière des dents chez les requins.

 Un requin nourrice  | tchami via Flickr CC License by
Un requin nourrice | tchami via Flickr CC License by

En plus d’être acérées, dentelées et disponibles en plusieurs rangées, les dents de requins se régénèrent rapidement lorsqu’elles tombent. Un squale peut ainsi perdre jusqu’à 30.000 dents dans une vie. Jusqu’à maintenant, ce mécanisme de repousse restait flou. Dans une étude publiée début février, des chercheurs de l’université de Sheffield ont mis en évidence le rôle d’un ensemble de cellules épithéliales, situé dans la gencive, et de gènes responsables de la formation des dents.

Grâce à cet attirail, les requins (comme les raies) ont à disposition tout au long de leur vie d’un ensemble de dents tout neuf, remplacé à la manière d’un convoyeur à courroie, rapporte Science Daily. L’étude a par ailleurs montré que les gènes en question existaient depuis 450 millions d’années.

En étudiant des embryons de roussettes, les chercheurs ont pu étudier comment les cellules provoquent l’émergence initiale de la denture des requins, ainsi que leur redéploiement durant le renouvellement des dents.

Gènes présents chez l’être humain

«La bonne nouvelle pour nous est que les gènes qui font repousser ces dents se retrouvent chez tous les vertébrés, humains compris», relève Gareth Fraser, à la tête de l’étude, pour le Daily Mail. Au contraire des poissons cartilagineux toutefois, cette capacité de régénérescence s’est progressivement affaiblie chez les humains, pour ne permettre qu’une seule repousse de la denture, après la chute des dents de lait.

«À un moment, pendant l’adolescence, nous perdons ces cellules, qui meurent. Il n’est pas impossible que nous puissions les réanimer avec de futures thérapies dentaires», avance Fraser. Mieux comprendre le comportement des cellules épithéliales pourrait d’ici quelques années permettre de faire repousser naturellement des dents humaines.

Slate.fr

Newsletters

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Abdus Salam, premier prix Nobel musulman, renié par le Pakistan

Le scientifique pakistanais a contribué à la découverte majeure du boson de Higgs. Mais dans son pays d'origine, rares sont les personnes qui lui rendent hommage.

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

Il est possible d'hériter de plus d'ADN d'un parent que de l'autre

En étudiant l'ADN de plus de quatre millions d'individus, des scientifiques découvrent que de nombreuses personnes vivent avec des anomalies chromosomiques non détectées.

Antarctique, la fin du miracle français?

Antarctique, la fin du miracle français?

Alors que la course au pôle Sud bat son plein, la politique française appliquée dans la zone stagne dangereusement.

Newsletters