Partager cet article

Depuis 2007, seize pieds humains se sont échoués sur les côtes près de Vancouver

Capture d'écran d'un tweet du Chicago Tribune.

Capture d'écran d'un tweet du Chicago Tribune.

Pour l'heure, le mystère reste entier.

Cette semaine, une femme qui se promenait sur une plage de Vancouver au Canada a trouvé une chaussure avec un pied humain dedans. Depuis 2007, c'est le seizième pied à apparaître de la sorte sur les côtes de Colombie-Britannique et de l'État de Washington, rapporte le Washington Post. 

Selon le coroner de la province, la plupart de ces cas sont des suicides, et les pieds se détachent naturellement du corps suite à leur immersion prolongée dans l'eau. La police a déterminé que la basket en question était un modèle qui se vendait aux alentours de 2013, et les enquêteurs tenteront donc de déterminer si ce pied appartient à une personne disparue à cette période. Ceci dit, dans la grande majorité des cas, les propriétaires des chaussures n'ont pas été identifiés.

En 2008, après la découverte du sixième pied en un an –tous dans des baskets– le Vancouver Sun titrait un de ses articles «Le mystère des pieds», et énumérait quelques théories probables, y compris la possibilité qu'il s'agisse d'une blague faite par des étudiants en médecine.

Un simple effet bouée?

La même année, le Toronto Star résumait ainsi le spectre des hypothèses envisagées pour expliquer la présence de ces pieds: le tsunami de 2004, des meurtres liés au trafic de drogue, un tueur en série ou un accident d'avion en 2005.

Même s'il s'agissait à chaque fois de personnes qui se sont suicidées, certains détails de l'histoire restent étranges: pourquoi les pieds ont-ils commencé à apparaître si régulièrement à partir de 2007? Pourquoi sont-ils presque tous dans des baskets? Et pourquoi ne retrouvent-on que les pieds, et pas d'autres parties du corps?

Interviewée par Buzzfeed Canada, une experte de médecine légale a précisé que les baskets agissaient probablement comme des sortes de bouées pour les pieds détachés, ce qui expliquerait qu'ils s'échouent ainsi sur le rivage. Et quant à la fréquence des découvertes depuis quelques années, il s'agit probablement d'un phénomène assez simple: comme les gens sont au courant de cette histoire, ils font plus attention –consciemment ou pas– et ont donc plus tendance à s'intéresser aux chaussures qui traînent sur la plage. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte