Partager cet article

Pourquoi attendre des réponses à vos textos vous rend fous

Aziz Ansari dans «Master of None» en 2015 | K.C. Bailey/Netflix

Aziz Ansari dans «Master of None» en 2015 | K.C. Bailey/Netflix

Vous envoyez un message, le destinataire met du temps à répondre. Et il peut se passer beaucoup de choses dans votre tête entre temps.

L’art de la drague passe aussi par les SMS. Cela vous est sûrement déjà arrivé: vous envoyez un texto à la personne que vous avez en vue. Et celle-ci met un peu (voire beaucoup) de temps à vous répondre. 

Le comédien Aziz Ansari, qui joue un trentenaire en proie à ce genre de problèmes dans la série Master of None, explique sur le site Nautilus comment il est un jour devenu fou en envoyant un message à une jeune femme qu’il souhaitait revoir.

Il lui envoie un SMS lui proposant de se rendre à un concert le soir même ou le lendemain. Sans réponse trois heures après, il remet en question tout le message qu’il a envoyé:

«J’aurais dû écrire “hey” avec deux y, j’ai posé trop de questions. À quoi est-ce que je pensais? Et voilà une autre question: “Aziz, C’EST QUOI TON PROBLÈME AVEC TOUTES CES QUESTIONS?” Puis j’ai réalisé que la folie qui me prenait n’aurait pas existé il y a vingt ou même dix ans. J’étais complètement fébrile, je consultais mon téléphone toutes les deux minutes, pris de panique et énervé parce que cette personne ne m’avait pas écrit un stupide message sur mon stupide petit téléphone.»

Pourquoi devenons-nous donc si nerveux quand quelqu’un ne répond pas à nos textos? C’est tout l’objet d’un travail mené entre 2013 et 2014 par l’acteur avec Eric Klinenberg, un professeur de sociologie à l’université de New York, et publié dans le livre Modern Romance (en juin 2015), dont Nautilus met en ligne un extrait aujourd’hui.

Il y a l’effet de nouveauté lié à l’importance prise par les textos dans nos vies. En 2010, seules 10% des jeunes adultes envoyaient des textos pour leur premier rendez-vous avec quelqu’un. En 2013, c’était 32%, selon les chiffres cités par Ansari et le sociologue. Nous utilisons beaucoup plus nos téléphones pour tout et nos temps de réponse se sont considérablement réduits. Mais ils soulignent à quel point les personnes qu’ils ont interrogées ont toutes des règles différentes concernant le meilleur laps de temps à respecter avant de répondre au texto d’une personne qu’elles cherchent à séduire ou avec qui elles sont en couple. Premier élément qui peut expliquer la fièvre de certains, peu habitués à ce petit jeu.

Rareté et attirance

Sur la base de nombreuses études psychologiques, ils expliquent aussi que l’absence de réponse rapide crée un sentiment de rareté, et donc de manque. Ce qui laisse de la place à toutes les questions ou explications possibles. Un principe simple: moins l’on est disponible, moins l’on donne de soi, plus l’on en devient attirant. Et répondre instantanément rend moins séduisant. Tout comme il a été prouvé que les animaux apprécient davantage la nourriture qu’on leur donne s’ils ne sont pas sûrs d’en avoir systématiquement.

À ces réactions classiques, viennent s’ajouter de nouveaux usages et pratiques. Le «ghosting» (pour parler de ces gens qui ne répondent jamais) est un comportement avéré. Et nos téléphones, que nous n’avions pas il a dix ans, indiquent désormais si nous avons lu ou sommes en train d’écrire un message: vous savez ces «petites bulles anxiogènes» lorsque quelqu’un écrit une réponse. Avant parfois de renoncer.

Aziz Ansari explique cependant dans l’extrait du livre publié par Nautilus que, s’il n’a pas eu de réponse à son texto ce jour-là, c’est parce que la jeune femme qu’il avait rencontrée était à l’époque en plein questionnement sur sa sexualité. C’est en tout cas ce qu’elle lui a dit quelques mois après lorsqu’il l’a recroisée. Il conseille donc de ne pas passer des heures à analyser chaque mot envoyé puisque le fautif peut être de l’autre côté, et l’explication complètement indépendante de vous. Plus facile à dire qu’à faire...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte