Sciences

VIDÉO. Découvrez Alby, un (très rare) bébé tortue albinos

Temps de lecture : 2 min

La survie des tortues marines après leur naissance est rare. La découverte de spécimens albinos l’est encore davantage.

La tortue marine Alby se dirige vers l'océan, le 7 février 2015 | Coolum and North Shore Coast Care Group via Facebook
La tortue marine Alby se dirige vers l'océan, le 7 février 2015 | Coolum and North Shore Coast Care Group via Facebook

Elle s’appelle Alby, en référence au terme «albus» qui signifie blanc en latin. Cette tortue albinos, très rare, a été découverte sur la plage de Castaways, dans l’est de l’Australie, le 7 février 2015, par des membres d’une association de conservation de la nature, le Coolum and North Shore Coast Care Group. Comme chaque année, ces volontaires sont venus observer la naissance de bébés de cette espèce protégée, sans savoir qu’ils assisteraient à l’éclosion d’un œuf d’une tortue albinos.

La voici, en train de se diriger vers l’océan:

Mortalité infantile

Si le cas d’Alby est considéré comme rare, c’est parce que les naissances de tortues albinos sont très peu nombreuses, qui plus est lorsqu’elles se produisent sous l’œil d’une caméra ou d’un appareil photo. «En général, leurs chances de survie sont très faibles et elles n’arrivent même pas à quitter le nid pour gagner la mer», rappelle sur ABC le docteur Col Limpus, un responsable régional du Queensland spécialisé dans les espèces protégées. De manière générale, la mortalité infantile chez les tortues marines est très élevée. En moyenne, seule une tortue sur 1.000 parvient à atteindre l’âge adulte.

Ce jour-là, les membres et biologistes volontaires de l’association ont donc été très chanceux. Sous leurs yeux, Alby a brisé la coquille de son œuf enterré dans le sable, s’est faufilée sur la plage et s’est dirigée seule vers l’océan. «[Alby] a marché énergiquement du nid vers la mer, puis elle a pris le large avec bonheur», témoigne un des membres de l’association à Mashable Australia.

Newsletters

Notre eau du robinet est excellente et nous n'en profitons pas assez

Notre eau du robinet est excellente et nous n'en profitons pas assez

De traitements en contrôles, tout est mis en place de façon à la rendre aussi irréprochable que possible.

Nous avons la tête de notre prénom: faites le test!

Nous avons la tête de notre prénom: faites le test!

En 2017, une première étude avait déterminé que notre visage était socialement marqué par notre prénom. Des chercheuses ont souhaité pousser leurs recherches plus loin avec une nouvelle étape: des portraits-robots.

Pourquoi avons-nous des grains de beauté?

Pourquoi avons-nous des grains de beauté?

[L'Explication #71] Ces taches, qui font ressembler certaines peaux à un cookie aux pépites de chocolat, sont de vraies anarchistes.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio