Partager cet article

Pour apprendre plus vite, il faut varier les exercices (pas juste les répéter)

«Répète après moi.» | Jeremy Bronson via Flickr CC License by

«Répète après moi.» | Jeremy Bronson via Flickr CC License by

Pour apprendre à jouer du piano, il ne suffit pas de faire ses gammes encore et encore.

Depuis une étude psychologique publiée en 1993, on répète souvent qu’il faut 10.000 heures de pratique pour atteindre l’excellence dans un domaine. Or des chercheurs de l’université Johns Hopkins viennnent de montrer que l’apprentissage peut être plus rapide si, au lieu de répéter toujours les mêmes exercices, on les exécute de façon légèrement différente à chaque fois. 

Ces résultats sont valables en ce qui concerne les compétence motrices. Par exemple, si quelqu’un veut apprendre à jouer du piano, varier les exercices plutôt que les répéter à l’identique pourrait permettre de réduire de moitié le temps d’apprentissage nécessaire, rapporte le site FastCoexist.

«Nous avons trouvé que, si vous pratiquez une version légèrement modifiée d’une tâche que vous voulez maîtriser, vous apprenez plus et plus vite que si vous répétez la même tâche plusieurs fois», explique Pablo Celnik, qui est professeur de médecine et de rééducation à Johns Hopkins.

Performance

Pour l’étude, les chercheurs ont demandé à quatre-vingt-six participants d’apprendre à bouger un curseur sur ordinateur en exerçant une pression sur un appareil créé spécialement pour l’occasion. Les cobayes étaient divisés en trois groupes, qui ont suivi des techniques d’apprentissage différentes.

Le premier groupe a répété le même exercice lors de deux sessions le même jour, alors que les membres du deuxième groupe ont effectué un exercice légèrement différent la deuxième fois (la pression nécessaire pour faire bouger le curseur était différente). Un troisième groupe de contrôle n’a effectué qu’une seule session.

Le jour suivant, les trois groupes ont testé leurs compétences. Les membres du groupe qui ne s’étaient entraînés qu’une fois ont été environ deux fois moins performants que ceux qui ont répété deux fois l’exercice. Mais le deuxième groupe, qui a effectué deux exercices légèrement différents, a été presque deux fois plus efficace que le groupe qui s’est entraîné par simple répétition.

Les chercheurs ont trouvé que seules les petites variations étaient efficaces comme par exemple le fait de légèrement modifier la taille ou le poids d’un ballon de foot ou d’une raquette de tennis entre deux sessions d’entraînement sportif. Selon les auteurs, ces résultats pourraient notamment être utilisés pour améliorer le processus de rééducation physique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte