Monde

Pour le Vatican, en cas d'abus de prêtres sur mineurs, les évêques ne sont pas tenus de contacter la police

Temps de lecture : 2 min

Un document de l'Église catholique affirme que ce n'est pas leur rôle de contacter les autorités.

/
Une fidèle allume un cierge pour le mercredi des Cendres à Manille, le 10 février 2016. AFP / Jay Directo

L’Église catholique enseigne à ses nouveaux évêques que ce n’est pas leur rôle de signaler à la police les cas d’abus par des prêtres sur des enfants, rapporte The Independent. Elle préfère laisser cette tâche aux victimes et à leur famille.

«En fonction des lois de chaque pays, où la dénonciation peut être obligatoire, il n’incombe pas forcément à un évêque de désigner les suspects aux autorités, à la police ou aux procureurs au moment où ils sont informés d’un crime ou d’actes coupables», peut-on lire dans un document dévoilé lundi, lors d’une conférence de presse pendant la Congrégation des Evêques.

Le texte a été écrit par Monseigneur Tony Anatrella, précise The Guardian, controversé pour ses positions sur la «théorie du genre» et l’homosexualité. Alors que l’Église bataille depuis des années avec les affaires d’abus sexuels sur des enfants par des prêtres catholiques qui n'ont eu de cesse de ternir son image, comme le rappelle le quotidien anglais, l’indication donnée aux évêques en formation paraît incongrue.

Une commission spéciale

L’Église s’est pourtant mobilisée pour mettre fin aux scandales pédophiles, mis en lumière encore en ce début d'année dans le film Spotlight. Le journaliste John L. Allen Jr. rapporte dans Crux qu'en 2013, les évêques américains estimaient que 260 millions de dollars avaient été dédiés à la prévention des abus sexuels depuis 2002.

Une Commission pontificale de protection des mineurs a même été mise en place par le pape François pour «développer les meilleures pratiques pour prévenir et gérer les cas d’abus cléricaux», rappelle le Guardian. Cette commission n’a cependant pas été impliquée dans la rédaction du texte à l’attention des nouveaux évêques.

Slate.fr

Newsletters

Il est condamné par la justice pour avoir entraîné un chien à faire le salut nazi

Il est condamné par la justice pour avoir entraîné un chien à faire le salut nazi

Mark Meechan avait réalisé une vidéo où on le voyait répéter à un chien la phrase «gazer les juifs» pour l'exciter.

La fabrique des bad boys

La fabrique des bad boys

Des frat houses aux cours d'écoles, comment les mecs sont devenus un sujet d’études pour les universitaires.

L'histoire du Titanic que l'on vous a cachée

L'histoire du Titanic que l'on vous a cachée

Sur huit Chinois embarqués sur le Titanic lors du départ, il en resta six: l'histoire (raciste) des États-Unis a effacé leur trace.

Newsletters