Partager cet article

L'Arabie saoudite interdit de séjour un YouTubeur américain qui pourrait «attirer les femmes»

Adam Saleh explique dans une vidéo ne pas être autorisé à entrer en Arabie saoudite / Capture d'écran Yotube, Adam Saleh Vlogs

Adam Saleh explique dans une vidéo ne pas être autorisé à entrer en Arabie saoudite / Capture d'écran Yotube, Adam Saleh Vlogs

Vloggeur influent, Adam Saleh voulait partir à La Mecque avec sa mère, mais le royaume saoudien a refusé de lui délivrer un visa.

Mise à jour 16/02/2016: Adam Saleh a finalement eu son visa après plusieurs jours d'insistance. Il l'a communiqué dans une vidéo YouTube.

Adam Saleh n'a pas été autorisé à se rendre en Arabie saoudite. En cause: une partie de son million de fans. Ce YouTubeur new-yorkais d'origine yéménite âgé de 22 ans voulait visiter le pays avec sa mère pour la Omra, une visite de La Mecque qui peut être faite à tout moment et qui n'a pas valeur de Hajj –c'est à dire de pélerinage. Dans une vidéo postée le 10 février et intitulée «I'm not allowed in Saudi Arabia» («Je ne suis pas autorisé à entrer en Arabie saoudite»), Adam Saleh explique que les raisons de ce refus n'étaient pas claires. Son dossier était encore «en cours d'examen» peu avant l'heure de départ de son vol.


Quelques heures plus tard, le jeune homme poste une mise à jour disant que sa mère et son manager ont pu partir. Ce dernier poste sur Twitter les seules explications qu'ils aient reçu. «Adam Saleh n'a pas le droit d'entre en Arabie saoudite car il y a des femmes qui veulent aller faire la Omra au même moment», explique un communiqué qui a été relayé par Mohammed Nazizi Rahman, plus connu sous le nom de Naz Izi. Le même document spécifie que Adam Saleh «attire une foule de femmes dans le monde, principalement musulmanes» et que le royaume ne veut pas qu'elles «fassent le pélerinage seulement pour le voir».

 

Penser que les femmes le suivraient à La Mecque est rabaissant

L'incident à déclenché une réaction de la part des internautes. Plusieurs d'entre eux ont interpellé l'Ambassade saoudienne aux États-Unis, notamment avec le hashtag #GetAdamSalehToSaudiArabia. Beaucoup d'internautes ont mis en avant le fait qu'ils ne peuvent pas empêcher quelqu'un de visiter La Mecque, l'une des villes saintes de l'Islam:

Cette interdiction n'a pas seulement indigné de par son caractère restrictifs. Les femmes se sont senties directement visées. Que les autorités estiment qu'elles iraient à La Mecque seulement pour voir un homme les fait se sentir insultées et rabaissées. Cette internaute, par exemple, interpelle l'Ambassade saoudienne: «Personne ne suivra Adam à La Mecque car c'est un endroit qui doit être respecté, et nous le savons!»

Ici, une jeune fille écrit: «Ne pas le laisser partir seulement parce qu'il va attirer l'attention est la chose la plus pathétique que j'ai lu aujourd'hui!»

Ou encore: «Pourquoi penseraient-ils que les filles le suivraient pendant qu'il fait la Omra? C'est tellement faux!»

Ce n'est pas la première fois que l'Arabie saoudite interdit d'entrée un homme pour éviter que sa venue attire une horde de femmes. En 2013, The Telegraph rapportait que trois hommes avaient été chassés d'un festival culturel annuel dans le royaume wahhabite et renvoyés aux Émirats Arabes Unis. Ils avaient été jugés «trop beaux», les femmes ne pouvant leur «resister». L'un d'entre eux était le top model émirati installé à Vancouver (Canada), Omar Borkan Al Gala. En janvier 2016, il avait accepté de réveler à Metronews.ca ce qui s'était passé, après trois ans de silence. Des femmes l'ont reconnu et ont demandé d'avoir une photo et un autographe. La police religieuse lui a alors demandé de quitter le festival.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte