Botox et sirop pour la toux, remèdes efficaces contre la dépression?

 Botox, pilule et sirop pour la toux seraient des remèdes à la dépression.  | Nicolas Sapiens De Mitri via Flickr CC License by Creative Commons

Botox, pilule et sirop pour la toux seraient des remèdes à la dépression. | Nicolas Sapiens De Mitri via Flickr CC License by Creative Commons

Tester les médicaments contre la dépression coûte très cher. Alors les laboratoires essaient désormais de mettre à l'essai d'autres remèdes existants pour soulager la pathologie.

Plus de 350 millions de personnes souffrent de dépression dans le monde, selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Malgré les dizaines de médicaments disponibles sur le marché, peu sont réellement efficaces. C’est pourquoi les laboratoires pharmaceutiques essaient de reconquérir ce marché à la forte demande, mais faible offre.

«C’est trop difficile, il y a trop d’échecs. Beaucoup de sociétés ont quitté le marché», explique Robert Alexander, chef du département de neurosciences du laboratoire Pfizer à BuzzFeed News. Le site rapporte que le prix pour mettre au point un médicament à partir de rien est de plus de 2 milliards de dollars. Surtout, lors du test de médicaments, l’échec advient souvent tard au moment des expérimentations: «Ce qui signifie que beaucoup d’argent à été dépensé avant de réaliser que le médicament n’a aucun potentiel», explique Alexander.

Botox et sirop pour la toux

«Réutiliser d'anciens remèdes pour des nouvelles indications n’est pas rare: ça ne demande pas beaucoup d’investissement», explique le scientifique de Pfizer. C’est pourquoi les laboratoires se penchent sur des remèdes comme le dextrométhorphane (DXM), présent dans des sirops pour la toux comme le Tussidane. Ce composé a des effets sur le cerveau qui «provoque l’altération de la conscience, une désorientation spatio-temporelle et des hallucinations», met en garde le site Hôpital pour enfants. Le DXM agit sur le cerveau en bloquant les récepteurs NMDA, qui agissent sur la mémoire et la plasticité synaptique. Approuvé en 2010 pour guérir les rires incontrôlés, le médicament Nuedexeta contient du DXM et est actuellement en cours d’expérimentation pour venir à bout de la dépression. Récement, des tests ont été conduits et les résultats semblent positifs.

Une solution inattendue pourrait être l’utilisation du botox. L’hypothèse a été lancée par Eric Finzi, professeur en psychiatrie à l’université George Washington. Cette idée lui est venue lorsque le dermatologue Chevy Chase a remarqué que certains de ses patients dépressifs –auxquels il injectait du botox contre les rides– se sentaient soulagés, rapporte le Washington Post en 2014. Un an plus tard, Forbes rapporte que l’idée semble marcher. Actuellement, le laboratoire irlandais Allergan teste des médicaments à base de botox. Finzi a déclaré à BuzzFeed qu’ils pourraient bien découvrir que la dépression est en réalité «plusieurs maladies différentes dont les symptômes se croisent». Il ajoute que pour l’instant, tout ce qui peut dire au cerveau «hé, sois heureux !» est un traitement potentiel.

Partager cet article