La montée du niveau de la mer pourrait progresser pendant des millénaires

Sur une plage des Seychelles, 2009 I AFP PHOTO/ROBERTO SCHMIDT

Sur une plage des Seychelles, 2009 I AFP PHOTO/ROBERTO SCHMIDT

Les conséquences du réchauffement climatique à moyen terme préoccupent la communauté internationale. Mais des chercheurs rappellent que ces effets se feront sentir bien au-delà.

La montée du niveau de la mer causée par le réchauffement climatique a de quoi nous inquiéter pour les années et décennies à venir: mais elle va durer pendant des millénaires, et aura un impact sur des milliers de générations futures, préviennent des chercheurs dans un article publié dans la revue Nature Climate Change, repéré par le Guardian.

Jusqu’à présent, le débat scientifique s’est concentré sur l’aspect à moyen terme du réchauffement, c’est pourquoi le seuil limite de deux degrés d’augmentation de température d’ici la fin du siècle a été retenu. Or, écrivent les chercheurs, les émissions de carbone à venir d’ici 2100, même maîtrisées, auront un impact de très long terme sur le climat.

Même une augmentation «limitée» à deux degrés, qui impliquerait des efforts conséquents pour réduire les émissions de gaz, suffirait pour que le niveau de la mer monte de 25 mètres au cours des deux prochains millénaires, et que ce niveau se maintienne pendant au moins 10.000 ans. Car les énergies fossiles brûlées restent dans l'atmosphère pendant des milliers d'années, et leurs effets se font sentir à très long terme. 20% de la population mondiale devrait alors migrer pour s’éloigner de villes côtières submergées extrêmement peuplées comme New York, Londres, Rio de Janeiro, Le Caire, Calcutta, Shanghai. Si rien n’est fait pour limiter les émissions, alors c’est une augmentation de 50 mètres du niveau de la mer à laquelle nos lointains descendants seront confrontés.

Pour les scientifiques, les trente prochaines années seront donc cruciales car, si l’humanité a pour le moment le temps de s’adapter à un changement qu’elle peut anticiper pour les deux prochains siècles, au-delà il sera trop tard pour remédier aux conséquences de l’inaction.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt. > Paramétrer > J'accepte