Sciences

Une université chinoise met au point un robot caméléon

Temps de lecture : 2 min

Une équipe de l'université de Wuhan, en Chine, a mis au point un robot qui change de couleur en fonction de son environnement.

Un robot qui change de couleur en fonction de son environnement. C’est la dernière trouvaille de l’équipe de l’université de Wuhan, en Chine. Créé avec une imprimante 3D, ce robot utilise des petits écrans pour se fondre dans ce qui l’entoure, rapporte New Scientist.

Pour changer de couleur, le robot s’appuie sur l’interaction entre le champ électrique et ces écrans, faits à partir d’une feuille de verre. Sur chacune de ces feuilles a été créée une grille de trous de 50 nanomètres chacun, dans lequel a été déposé de l’or.

La feuille de verre a ensuite été placée dans un boîtier dans lequel se trouvait du gel contenant des ions d’argent, explique le site Slashgear. Lorsque ces nanostructures remplies d’or sont exposées à la lumière, elles renvoient des électrons qui font que la feuille de verre nous paraît rouge. Selon New Scientist, il suffit de placer les écrans sous un autre champ électrique pour changer la couleur renvoyée.

Le mode de fonctionnement du robot illustré dans l'étude / via ACS Publications

Pour imiter la capacité d’un caméléon à se fondre dans son environnement, l’équipe du professeur Guoping Wang a équipé les écrans de capteurs en mesure de reconnaître la couleur de l’arrière-plan. Selon la couleur perçue, un certain champ électrique sera renvoyé.

Pour l’instant, les capteurs ne sont en mesure que de reconnaître les couleurs primaires –soit le rouge, le vert et le bleu. Toutefois, une avancée est déjà prévue. «Si les capteurs améliorés peuvent être miniaturisés, nous pourrions appliquer ce principe de camouflage à l’usage militaire», explique Wang à New Scientist.

Slate.fr

Newsletters

Essayez de souffler une bougie d'anniversaire en inspirant, pour voir?

Essayez de souffler une bougie d'anniversaire en inspirant, pour voir?

La physique démontre qu'un flux d'air dirigé gagne en puissance et atteint des objets beaucoup plus éloignés.

Les machines de vote électronique ne sont toujours pas fiables, mais les maths peuvent arranger ça

Les machines de vote électronique ne sont toujours pas fiables, mais les maths peuvent arranger ça

900 millions d'Indiennes et d'Indiens ont un mois pour voter aux élections législatives, le tout sur des machines qui n'inspirent pas toujours confiance.

Et si les algorithmes remplaçaient les tests sur les animaux?

Et si les algorithmes remplaçaient les tests sur les animaux?

Les essais de produits chimiques sur les animaux pourraient bientôt faire partie du passé grâce à un algorithme développé par une équipe de recherche américaine.

Newsletters