Utiliser les calories pour perdre du poids ne fonctionne pas

Salad with Bread in Bowl | Image Catalog via Flickr CC License by

Salad with Bread in Bowl | Image Catalog via Flickr CC License by

«Pourquoi la calorie est cassée?» C’est le titre d’un article du très sérieux site Mosaic spécialisé dans la médecine et la biologie. Selon plusieurs études récentes de nutritionnistes et contrairement à une idée bien ancrée, les calories ne permettent pas de réellement mesurer la quantité d’énergie que nous procurent les aliments. Ainsi, utiliser le nombre de calories théoriquement contenues dans les aliments et donc théoriquement consommées pour faire un régime et perdre du poids ne fonctionne pas. Bon nombre de personnes qui suivent un régime construit à partir du nombre de calories absorbées et dépensées peuvent en témoigner.

La calorie est une unité de mesure physique qui détermine la quantité de chaleur émise par un aliment pendant sa combustion. Elle a été découverte en 1848 par un chimiste irlandais Thomas Andrews. Brûler la nourriture est chimiquement comparable à ce que fait notre corps quand il la digère même si c’est évidemment plus lent et plus contrôlé dans notre corps.

Le problème c’est «qu’une calorie n’est pas seulement une calorie». En clair, la capacité de l’organisme à assimiler ou non cette calorie joue un rôle majeur qui n’est pas pris en compte. Cela signifie que les calculs de calories qui figurent sur les emballages des produits alimentaires industriels sont inutilisables.

Comme l’explique Techinsider, «la nourriture à un potentiel théorique d’énergie, mais vous ne l’utilisez pas en totalité. Plus la nourriture est destructurée, plus elle est cuisinée et industrialisée, plus son énergie est consommée par votre corps… Ainsi, cuire les aliments libère les structures microscopiques qui retiennent l’énergie dans la nourriture facilitant le travail que notre système digestif doit faire». L’évolution a accompli un progrès majeur quand l’homme a appris à chauffer ses aliments ce qui facilite grandement leur digestion et donc notre capacité à absorber de l’énergie.

Pour en revenir à nos régimes, cela se traduit par le fait que consommer des aliments naturels réduit considérablement le nombre de calories réellement absorbées. Des noix qui n’ont pas été préparées industriellement ont un apport de calories inférieur de 33% à ce qui est indiqué dans les guides de nutrition qui s’appuient sur le calcul calorique. «Tous les nutriments, les graisses et les protéines, se trouvent derrières les barrières cellulaires des aliments», explique David Baer, chercheur du ministère américain de l’agriculture (USDA). Lors de la digestion, il nous faut briser ces barrières, ce que nous ne faisons pas avec une efficacité totale. Sauf quand la nourriture est cuisinée et plus encore industrielle et que nous absorbons alors le maximum de calories potentielles.

Il y a enfin un autre facteur important qui explique le fait que la construction d’un régime alimentaire à partir des calories est souvent inefficace, c’est le fait qu’il y a des variations considérables selon les personnes sur la façon dont elles métabolisent la nourriture. C’est notamment lié au fait que nous avons tous un système digestif spécifique et nos propres bactéries qui contribuent à la digestion de ce que nous mangeons. Pour perdre du poids, la première chose à faire est donc de se connaître.

Partager cet article