Partager cet article

Bernie Sanders pense qu'il aurait pu empêcher la crise financière

Le sénateur démocrate et candidat à la primaire Bernie Sandersle 17 janvier 2016 à Charleston, en Caroline du Sud | REUTERS/Randall Hill

Le sénateur démocrate et candidat à la primaire Bernie Sandersle 17 janvier 2016 à Charleston, en Caroline du Sud | REUTERS/Randall Hill

Le candidat démocrate a laissé entendre que l'abrogation d'une loi en 1999 avait mené à la crise financière.

Difficile de savoir qui s'en est le mieux tiré lors du dernier débat démocrate. Dans la nuit du jeudi 4 au vendredi 5 février, Bernie Sanders et Hillary Clinton, les deux candidats encore en lice pour la primaire se sont retrouvés face à face à quelques jours du vote du New Hampshire, où le sénateur du Vermont fait figure de grand favori. Mais comme le souligne le New York Times, tout le monde a son avis sur le vrai vainqueur de ce débat. 

De son côté, Vox met en avant un échange entre le sénateur et l'ancienne secrétaire d'État. Au milieu du débat, le modérateur a lancé une question sur la dérégulation de Wall Street dans les années 1990, ainsi que sur les milliards dépensés en lobbying et en contributions de campagne. Bernie Sanders a laissé entendre que si on l'avait écouté, la crise de 2008 ne se serait pas passé de la même façon, voire qu'elle n'aurait peut-être tout simplement jamais existé:

«Je pense qu'Hillary Clinton sait que personne ne s'est plus battu que moi. Je faisais partie du comité des finances de la Chambre des représentants, à l'époque. J'ai écouté les arguments des Démocrates et des Républicains –Robert Rubin, Alan Greenspan– qui expliquaient que ce serait une très bonne idée de débarasser du Glass-Steagall, et d'autoriser les banques d'investissement, les banques de dépôt et les grosses sociétés d'assurance à fusionner. Allez sur YouTube. Tapez Greenspan-Sanders. Écoutez ce que je leur disais alors. J'ai aidé à mener le combat contre la dérégulation. Malheureusement, c'est un combat que l'on a perdu. Résultat: le plus grand désastre financier depuis la Grande Dépression.»

Et effectivement sur YouTube, on peut trouver plusieurs affrontements opposant Bernie Sanders à l'ancien président de la banque centrale américaine. 

 


Comme expliqué sur Wikipédia, le Glass-Steagall Act est une loi américaine qui instaurait en 1933 «l'incompatibilité entre les métiers de banque de dépôt et de banque d'investissement, le système fédéral d'assurance des dépôts bancaires, et le plafonnement des taux d'intérêt sur les dépôts bancaires (Règlementation Q)». Elle a été abrogée en 1999, par l'administration Clinton. Cependant, indique Vox, si notamment le premier point pouvait répondre à une inquiétude légitime, «ce n'était pas le problème pendant la crise financière»:

«Le débat autour de la loi Glass-Stragall pour savoir si c'était une bonne idée ou si l'on devrait la réinstaurer est intéressant et chaque camp a de bons arguments, mais on n'a aucune preuve que l'abrogation de cette loi soit la cause de la crise financière.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte