Partager cet article

À seulement 21 ans, il va nettoyer le fond des océans

A quoi ressemblera l'Ocean Clean-Up de Boyan Slat. (Crédit : Ocean Clean-Up / Facebook)

A quoi ressemblera l'Ocean Clean-Up de Boyan Slat. (Crédit : Ocean Clean-Up / Facebook)

L’étudiant néerlandais Boyan Slat a mis au point un ingénieux système pour récupérer les déchets plastiques. Les premiers essais sont prévus cette année.

Nous vous le disions récemment, le plastique est aujourd'hui tellement présent au fond des océans que tout laisse à penser que le matériau sera le fossile du futur. Pour certains chercheurs, son utilisation massive nous aurait même fait entrer, depuis la deuxième moitié du XXe siècle, dans une nouvelle ère. Pour y remédier, un jeune étudiant néerlandais, Boyan Slat, 21 ans, a imaginé un tout nouvel outil, rapporte The Washington Post.

Le projet Ocean Cleanup part d'un principe simple. Il s’agit de fixer un immense filet au fond de l’océan pour récolter les déchets plastiques. En forme de V, celui-ci utilise le flux du courant marin naturel pour attirer les détritus vers sa pointe. Là, les déchets sont collectés. Ils sont ensuite stockés et recyclés.

 

En juin, un prototype sera mis à l'essai en Mer du nord, à 23 km des côtes néerlandaises. Le filet utilisé fera 100 mètres de long, rapporte NLTimes.nl.

Un deuxième test devrait suivre au large de l’île Tsushima, entre la Corée et le Japon, une localisation où l’océan est particulièrement pollué. Si les essais sont concluants, l’équipe devrait ensuite déployer des filets à grand échelle dans l’Océan Pacifique d’ici 2020.

Réduire de moitié les déchets de l'Océan Pacifique 

Boyan Slat a eu l'idée pour son projet après avoir passé des vacances en Grèce en 2011. Là, il est frappé par le nombre d’objets en plastique en tout genre qu’il aperçoit dans l’eau lors d’une sortie de plongée sous-marine. Il décide de réagir et lance le projet Ocean Cleanup, qui tarde à se faire connaître. «Trouver des personnes pour travailler avec moi était très difficile, explique Boyan au Washington Post. J’ai contacté 300 sociétés pour avoir leur soutien, mais je n’ai eu aucune réponse, c’était assez déprimant.»

Ce n’est que lorsque Ted Talk le contacte pour présenter son projet lors d’une conférence que Boyan Slat se fait remarquer, la vidéo devenant virale quelques mois plus tard.

 

Le rapport de faisabilité de 530 pages rédigé par soixante-dix scientifiques et chercheurs avance même qu'Ocean Cleanup était capable de «nettoyer la moitié des déchets de l’Océan Pacifique d’ici 2020», expliquait la BBC en 2014. Cette année-là, Boyan Slat a été nommé par les Nations unies «champion de la Terre» (Champion of the Earth). Il en est le plus jeune lauréat à ce jour.

Vous devez être membre de Slate+ et connecté pour pouvoir commenter.
Pour devenir membre ou vous connecter, rendez-vous sur Slate+.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte