Santé / Sciences

Il y a enfin une excuse génétique au fait de se lever tard

Temps de lecture : 2 min

Notre patrimoine génétique pourrait déterminer en partie notre capacité à être apte tôt le matin ou pas.

Good ******* morning mate! / Stepan Vrany via Flickr CC License By
Good ******* morning mate! / Stepan Vrany via Flickr CC License By

L’excuse génétique que vous attendiez depuis longtemps pour justifier votre incapacité à vous lever tôt est enfin recevable. Le Guardian signale qu’une équipe de l’entreprise américaine de biotechnologies 23andMe, spécialisée dans la vente de décryptages de génome, a analysé le patrimoine génétique de près de 90.000 individus et comparé ces résultats aux réponses d'un questionnaire en ligne adressé aux mêmes personnes, portant sur leur rythme quotidien: plutôt lève-tôt ou plutôt couche-tard.

Les résultats, publiés dans Nature Communications, établissent une corrélation entre quinze variations génétiques et le fait de se sentir au mieux de ses capacités en matinée. Sept de ces quinze parties du génome humain sont associées à la régulation du rythme circadien, c’est-à-dire aux processus biologiques qui ont un cycle de 24 heures (à commencer par l’alternance veille/sommeil), note le site The Verge.

Ces matinaux sont aussi moins sujets aux insomnies, à la dépression et ont un IMC moins élevé que les couche-tard, mais les chercheurs précisent qu'ils n'ont pas identifié de relation de cause à effet entre ces associations.

L’année dernière, une précédente étude avait déjà identifié 80 gènes qui influençaient le fait que les mouches de fruit soient plus ou moins actives en fonction du moment de la journée. L’étude réalisée par 23andMe présente des limites et la méthode manque de rigueur sur certains points. Les chercheurs n’ont pas pris en compte la localisation des répondants ni la saison au cours de laquelle ils ont répondu en ligne. Mais vous n’êtes pas obligé d’évoquer ces réserves à votre patron si vous souffrez d’une panne de réveil. Sachez qu'il existe aussi des études qui expliquent les retards compulsifs.

Newsletters

L'isolement, autre fléau dans les Ehpad en confinement

L'isolement, autre fléau dans les Ehpad en confinement

Afin de protéger les personnes âgées, les visites sont suspendues. Ces mesures sanitaires qui visent à préserver leur santé physique les exposent à des risques de décompensation psychologique.

Dans les camps de réfugiés rohingyas, on redoute l'arrivée du Covid-19

Dans les camps de réfugiés rohingyas, on redoute l'arrivée du Covid-19

Avec près de 40.000 personnes par kilomètre carré, la propagation du virus serait un désastre.

Le navire-hôpital de 1.000 lits qui devait sauver New-York ne compte que 20 patients

Le navire-hôpital de 1.000 lits qui devait sauver New-York ne compte que 20 patients

Les hôpitaux sont débordés, et ne peuvent pas compter sur le navire pour traiter les malades atteint·es par le coronavirus.

Newsletters