Tech & internet

Le nouveau logo d'Uber ne transporte pas vraiment les internautes

Temps de lecture : 2 min

Le service californien de VTC a troqué son U gris sur fond noir pour un nouveau logo plus sphérique. Sans grand succès.

Vendredi soir, les fêtards risquent de mettre un certain temps à retrouver Uber sur leur smartphone. L’application a changé de logo le 2 février, au grand dam de ses utilisateurs.

Le service de VTC est désormais symbolisé par un cercle blanc évidé en son centre, sur un fond de couleur et de motifs variant selon le pays. Ainsi, il est rouge en Chine, turquoise en Inde, bleu sarcelle aux États-Unis, rose au Mexique, vert en Irlande, énumère le site d’Uber. Pour les chauffeurs, le motif central est un hexagone.

«Je ne sais pas ce qui va advenir, confiait le PDG de la firme californienne Travis Kalanick à Wired, quelques jours avant le lancement. Les gens peuvent mettre un peu de temps à s’habituer à la nouveauté, mais je sens que cela va bien se passer.»

Pour le moment, il semblerait que la pilule ne passe pas très bien chez les utilisateurs. Tapette à mouche, donut, logo de banque, jauge de chargement bloquée … Les comparaisons nombreuses et peu élogieuses traduisent la frustration des clients.

Les internautes n’aiment pas le changement

Comme le relève le Washington Post, ce rejet n’est toutefois pas inhérent à Uber. À chaque changement de look d’une application ou d’un site populaire, ses utilisateurs manifestent bruyamment leur mécontentement, avant de s’y habituer, oublier… et grogner sur la nouvelle version quelques mois plus tard, arguant que la précédente était parfaite.

Slate.fr

Newsletters

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Des employés d'Amazon refusent de vendre à l'État américain des technologies pour encadrer l'immigration

Ils rappellent à Jeff Bezos le passif nazi d'IBM pour s'opposer à la politique migratoire de Trump.

Les stars autoproclamées d'Instagram rendent fous les hôtels de luxe

Les stars autoproclamées d'Instagram rendent fous les hôtels de luxe

L'ère des «influenceurs» a mis le marketing à portée de main: il n'en demeure pas moins soumis aux logiques du marché.

Vous pensez ne pas pouvoir vous passer de Facebook? En fait, c’est Facebook qui ne peut se passer de vous

Vous pensez ne pas pouvoir vous passer de Facebook? En fait, c’est Facebook qui ne peut se passer de vous

J’ai délaissé Facebook dix jours. Dix jours durant lesquels le réseau social a eu très peur que je l’oublie.

Newsletters