Tech & internet

Le nouveau logo d'Uber ne transporte pas vraiment les internautes

Temps de lecture : 2 min

Le service californien de VTC a troqué son U gris sur fond noir pour un nouveau logo plus sphérique. Sans grand succès.

Vendredi soir, les fêtards risquent de mettre un certain temps à retrouver Uber sur leur smartphone. L’application a changé de logo le 2 février, au grand dam de ses utilisateurs.

Le service de VTC est désormais symbolisé par un cercle blanc évidé en son centre, sur un fond de couleur et de motifs variant selon le pays. Ainsi, il est rouge en Chine, turquoise en Inde, bleu sarcelle aux États-Unis, rose au Mexique, vert en Irlande, énumère le site d’Uber. Pour les chauffeurs, le motif central est un hexagone.

«Je ne sais pas ce qui va advenir, confiait le PDG de la firme californienne Travis Kalanick à Wired, quelques jours avant le lancement. Les gens peuvent mettre un peu de temps à s’habituer à la nouveauté, mais je sens que cela va bien se passer.»

Pour le moment, il semblerait que la pilule ne passe pas très bien chez les utilisateurs. Tapette à mouche, donut, logo de banque, jauge de chargement bloquée … Les comparaisons nombreuses et peu élogieuses traduisent la frustration des clients.

Les internautes n’aiment pas le changement

Comme le relève le Washington Post, ce rejet n’est toutefois pas inhérent à Uber. À chaque changement de look d’une application ou d’un site populaire, ses utilisateurs manifestent bruyamment leur mécontentement, avant de s’y habituer, oublier… et grogner sur la nouvelle version quelques mois plus tard, arguant que la précédente était parfaite.

Slate.fr

Newsletters

Sur Wikipédia, les rédactrices sont victimes de harcèlement

Sur Wikipédia, les rédactrices sont victimes de harcèlement

Plusieurs contributrices ont déserté le site.

Le secret de Google pour réussir: piller les sites qu'il référence

Le secret de Google pour réussir: piller les sites qu'il référence

Le moteur de recherche publie allègrement leurs contenus et limite vos recherches à sa page.

La France se prépare à lutter contre les armes en 3D

La France se prépare à lutter contre les armes en 3D

Imprimées à domicile, elles sont intraçables et indétectables. Après les États-Unis, forces de l'ordre et industriels français s'emparent du sujet pour anticiper les dérives éventuelles.

Newsletters